Frets maritimes : les vracs secs faiblissent, les pétroliers accusent le coup


Les vracs secs ont baissé la semaine dernière dans le sillage des capesize, qui ont souffert d'une baisse d'activité, tandis que les frets pétroliers ont également décroché face à un nombre trop important de navires disponibles.


© CSSC
© CSSC
Le Baltic Dry Index (BDI) a fini vendredi 17 juin à 587 points, soit un minimum en cinq semaines, contre 610 points une semaine auparavant. Le Baltic Capesize Index 2014 (BCI 2014) a terminé la semaine à 927 points – après être monté mardi 14 juin jusqu'à 1.018, un maximum en six semaines – contre 1.006 points une semaine auparavant. Si les taux sont parvenus à poursuivre jusqu'à mardi le rebond amorcé la semaine précédente, s'affichant au plus haut depuis début mai, ils sont ensuite repartis à la baisse faute d'activité suffisante dans les bassins Atlantique et Pacifique. Alors que le transport de minerai de fer depuis l'Australie vers la Chine avait été le principal moteur du récent rebond des capesize, les mineurs étant prêts à payer davantage pour des navires disponibles immédiatement, ce regain d'activité dans le Pacifique n'a pas duré, ont noté les analystes du courtier Fearnleys. En outre, dans le bassin Atlantique, "il y a un manque d'activité avec peu de cargaisons disponibles et davantage de navires pour des départs immédiats", ont-ils poursuivi. À plus long terme, les analystes du courtier Banchero Costa ont estimé que le marché des capesize, quoique toujours victime d'une surcapacité importante de navires qui pèse sur les taux, devrait bénéficier d'un nombre limité de nouvelles commandes de navires et d'un commerce maritime de minerai de fer qui s'annonce stable dans le futur. Le Baltic Panamax Index (BPI) a terminé pour sa part quasiment à l'équilibre vendredi 17 juin à 546 points, contre 543 points une semaine auparavant. Le transport de grains en provenance d'Amérique latine, qui s'est poursuivi à un bon rythme, a continué à focaliser l'attention des investisseurs, même si peu de cargaisons émergeaient pour le mois de juillet, invitant les investisseurs à la prudence, ont commenté les analystes du Baltic Briefing.

Les perspectives pour les VLCC demeurent mornes

De leur côté, les frets pétroliers ont nettement perdu du terrain la semaine dernière, faute d'une demande suffisante des affréteurs pour les semaines à venir. L'indice Baltic Dirty Tanker Index (BDTI) a fini vendredi 17 juin à 718 points – après être tombé mardi 14 juin à 715, un minimum en huit mois et demi – contre 730 points la semaine précédente. "Alors que la demande pour les VLCC a diminué durant la semaine, les taux ont plongé dramatiquement à la fois au départ du Moyen-Orient et de l'Afrique de l'Ouest", ont expliqué les analystes du courtier Fearnleys. Selon ces derniers, les perspectives pour le marché des VLCC demeurent donc mornes pour les armateurs cet été alors que les affréteurs gardent le contrôle sur les prix. En effet, ont précisé les analystes du courtier MJLF, "des navires continuent d'être ajoutés à la flotte, bouleversant le délicat équilibre entre l'offre et la demande". Le Baltic Clean Tanker Index (BCTI) a terminé pour sa part à 443 points vendredi 17 juin, soit un plus bas depuis le 10 novembre 2009, contre 473 points sept jours auparavant. Selon plusieurs analystes, le nombre trop important de navires disponibles par rapport aux cargaisons à transporter devrait maintenir les taux du transport de produits pétroliers sous pression dans les semaines à venir.







     

Frets maritimes - marché de l'affrètement | OUTILS PRATIQUES DU TRANSPORT | SOLUTIONS PRO | DÉPARTS DE NAVIRES (Annonces maritimes)





 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy