Frets maritimes : les vracs secs font grise mine


Les vracs secs ont débuté l'année 2016 en baisse, souffrant d'une offre toujours excédentaire de navires disponibles, tandis que les frets pétroliers ont à nouveau suivi des directions divergentes. La publication des indices du Baltic Exchange, organisme basé à Londres évaluant le prix des frets, a repris lundi 4 janvier après une pause de dix jours pendant la période des fêtes de fin d'année.


© ABB
© ABB
Le Baltic Dry Index (BDI) a fini vendredi 8 janvier à 429 points, contre 478 points le jeudi 24 décembre, dernier jour d'échanges avant les fêtes de fin d'année. L'indice a ainsi signé un nouveau plus bas historique depuis sa création en janvier 1985, lesté en particulier par la baisse continue des taux des capesize depuis début décembre.
Le Baltic Capesize Index 2014 (BCI 2014) a terminé la semaine à 343 points, touchant ainsi un plus bas depuis un an, contre 470 points le 24 décembre. Malgré une petite reprise des taux en début d'année, avec le retour des armateurs et affréteurs sur le marché après les fêtes, la grande quantité de navires disponibles à la fois dans le bassin Atlantique et dans le Pacifique a exercé une pression à la baisse sur les prix, a relevé Marc Pauchet, analyste chez Braemar ACM. De leur côté, les analystes du courtier Fearnleys ont précisé que l'offre solide de cargaisons au départ de l'Australie de l'Ouest, d'où partent notamment les navires chargés de minerai de fer à destination de la Chine, n'avaient pas suffi à soutenir les cours, plombés par ailleurs par une activité atone au départ du Brésil.

Les panamax s'en sont mieux sortis que les capesize

Les panamax s'en sont mieux sortis que les capesize, poursuivant en début d'année sur le rebond amorcé fin décembre, avant de toutefois repartir à la baisse. "La semaine a été très calme pour les panamax dans les deux hémisphères et les taux continuent à tomber à leurs plus bas niveaux de tous les temps", ont observé les analystes du courtier Fearnleys. Malgré un léger rebond amorcé mi-décembre, les taux évoluaient à nouveau à proximité de leur plus bas historique atteint le 10 décembre, lestés par le nombre important de navires disponibles sur la côte Nord de l'Europe et en Méditerranée. Le Baltic Panamax Index (BPI) a terminé également en baisse vendredi 8 janvier à 434 points, contre 462 points quinze jours auparavant.
De leur côté, les taux des pétroliers ont fortement bondi au début de l'année, une hausse essentiellement imputable à l'ajustement à la baisse des "flat rates", les taux qui servent de référence au calcul des prix sur le marché du transport de pétrole brut et de produits pétroliers. Pour compenser cette baisse et obtenir des bénéfices équivalents à ceux de 2015, les affréteurs ont en effet augmenté leurs tarifs, faisant soudainement grimper l'indice. À la suite de cette forte hausse intervenue à la reprise des échanges le 4 janvier, les taux des navires transportant des produits pétroliers se sont stabilisés après avoir atteint en milieu de semaine un plus haut en cinq mois (719 points), tandis que ceux des navires transportant du pétrole brut et du fuel lourd ont décliné. Le Baltic Clean Tanker Index (BCTI) a terminé à 716 points vendredi 8 janvier, contre 580 points quinze jours auparavant.
L'indice Baltic Dirty Tanker Index (BDTI) a fini vendredi 8 janvier à 1.016 points contre 869 points la semaine précédente. Le BDTI est monté lundi 4 janvier à 1.065 points, un sommet depuis fin juin 2015. Des réservations actives au départ du golfe du Mexique ont permis de faire descendre le nombre de navires disponibles, ce qui a mis les armateurs dans une meilleure position pour tirer les prix à la hausse, ont commenté les analystes du courtier MJLF. En revanche, les taux des VLCC ont souffert d'une activité moindre au départ du Moyen-Orient. Et la tendance "devrait se poursuivre cette semaine", ont prédit les analystes du courtier MJLF.







     

Frets maritimes - marché de l'affrètement | OUTILS PRATIQUES DU TRANSPORT | SOLUTIONS PRO | DÉPARTS DE NAVIRES (Annonces maritimes)





 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy