Fusion Abertis/Atlantia : l'Espagne devra donner son autorisation


L'OPA du groupe autoroutier italien Atlantia sur l'espagnol Abertis dépend d'un feu vert de Madrid en raison de l'enjeu stratégique que représente Hispasat, une filiale d'Abertis qui assure les communications du gouvernement espagnol.


© Abertis
© Abertis
Le gouvernement espagnol "peut paralyser" l'OPA d'Atlantia sur Abertis, a estimé vendredi 26 mai Alejandro Nuñez, analyste chez XTB Brokers. Le problème lié à Hispasat représente selon lui "le caillou dans la chaussure" de l'opération entre les deux groupes autoroutiers. "N'importe quel type d'opération sur Hispasat doit recevoir le feu vert du conseil des ministres", a expliqué un responsable du ministère de la Défense.

Un réseau de plus de 14.000 km

La société satellitaire Hispasat, dans laquelle Abertis vient d'augmenter sa participation, est en effet l'actionnaire majoritaire (43 %) de Hisdesat, la société "qui gère les communications gouvernementales", a-t-il précisé. "C'est un sujet très stratégique (...) Une autorisation administrative est nécessaire", a prévenu jeudi 25 mai le ministre de l'Économie, Luis de Guindos.
Atlantia a annoncé le 15 mai le lancement d'une offre publique d'achat (OPA) amicale sur la totalité des actions d'Abertis, qui donnerait naissance au leader mondial de la gestion d'autoroutes, avec un réseau de plus de 14.000 km. Atlantia offre 16,50 euros par action Abertis, ce qui valoriserait le groupe espagnol à 16,34 milliards d'euros. Abertis a annoncé le 19 mai le rachat de la participation du français Eutelsat dans Hispasat, qui doit lui permettre de monter à 90,7 % du capital de la société de satellites. L'opération est soumise à l'autorisation du gouvernement espagnol, qui en contrôle 9,3 %.
La presse espagnole a interprété cette opération d'Abertis comme une tentative du groupe d'augmenter sa valeur afin de pousser Atlantia à relever le prix de son OPA. Abertis et Atlantia avaient déjà failli fusionner en 2006 mais l'opération avait échoué à cause de l'opposition du gouvernement italien.

AFP

Lundi 29 Mai 2017



Lu 412 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 15 Décembre 2017 - 12:40 Daimler livre ses premiers camions tout électriques €

Jeudi 14 Décembre 2017 - 13:13 Le pont Hong Kong-Macao, un chantier en eau trouble €


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse