GPMR : les céréales toujours en vedette


Le trafic global du Grand Port maritime de Rouen (GPMR) continue de surfer sur son point fort historique et son leadership européen de la spécialité, les exportations de céréales. À une campagne 2014-2015 atypique mais finalement excellente succède une récolte fortement porteuse d’espoirs. Pour les autres trafics, l’heure est plutôt à la stabilité voire aux impacts négatifs d’une conjoncture économique toujours défavorable.


Antoine Berbain, directeur délégué d’Haropa © Éric Houri
Antoine Berbain, directeur délégué d’Haropa © Éric Houri
«À la fin du mois d’août, notre trafic global progressait de 1,5 %. Mi-septembre, la hausse se situait à + 3,8 %», se réjouit Nicolas Occis, directeur général du GPMR et présidence en exercice du GIE Haropa Ports de Paris Seine Normandie où c’est devenu un «arrache-cœur» de divulguer des chiffres port par port. «Les trois ports font système et participent à une démarche globale dans une logique d’axe Seine. Des chiffres globaux ont davantage de sens», martèle Antoine Berbain, directeur délégué d’Haropa. En insistant un peu, on parvient à obtenir qu’après huit mois, le trafic global du GPMR s’établit à 14,91 millions de tonnes, avec effectivement une hausse de 1,5 % pendant qu’Haropa totalise 61,1 millions de tonnes pour ses trafics maritimes (+ 3,6 %). À Rouen, ce bon résultat est effectivement tiré par les vracs solides (+ 2,9 %) et surtout les céréales dont les sorties atteignent 5,68 millions de tonnes à la fin août contre 4,8 millions à la même époque l’an dernier, soit un bond de 16,4 %. «La campagne précédente vient de s’achever à 7,6 millions de tonnes en année mobile, un excellent résultat, le deuxième sur les quinze dernières années. Elle était pourtant plutôt mal engagée avec une mauvaise qualité meunière pour nos clients habituels du Maghreb. Mais tout s’est inversé au début de l’année pour plusieurs raisons : la baisse de l’euro, des taux de fret plus bas, les restrictions sur les exportations russes, sans oublier le savoir-faire et la réactivité des opérateurs. Nous avons exporté du blé de qualité fourragère vers l’Égypte et l’Asie ou encore de l’orge vers la Chine. Au final, ces performances nous confortent dans les objectifs fixés dans notre projet stratégique», rappelle Nicolas Occis. Pour le reste des vracs solides, la tendance est moins favorable. Très impactés par une crise tenace du BTP, les trafics de matériaux de construction sur lesquels le port fonde de gros espoirs accuse un retard de 43,9 % sur l’an dernier à 495.000 tonnes.

"Un excellent résultat, le deuxième sur les quinze dernières années"


Du côté des vracs liquides, le GPMR, moins concerné que son voisin havrais par les entrées de pétrole brut, connaît une grande stabilité (+ 0,1 %). C’est également le cas pour les trafics conteneurisés. La seule grosse progression, hors céréales, est à relever dans le secteur de la croisière, tant en nombre d’escales que de passagers accueillis. Ils ont été 45.000 dans la capitale normande (+ 33 %).

Vincent Rogé

Vendredi 25 Septembre 2015



Lu 127 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy