Ghaam : "Il faut s’adapter au gigantisme des navires"


De nouvelles capacités sont mises en place par les armements majeurs et les taux de fret s’ajustent : Le Havre doit s’adapter au gigantisme et diversifier ses trafics, selon les vice-présidents du Groupement havrais des armateurs et agents maritimes (Ghaam), Carole Collot, Matthieu Dehais et Benoît Douillet.


© Éric Houri
© Éric Houri
Vous aviez défini le bilan de 2016 comme "mitigé". Comment analysez-vous 2017 ?
 
La chute de Hanjin a fait prendre conscience aux armements de l’intérêt de limiter la capacité pour remonter les taux de fret, ce à quoi nous avons fait face fin 2016 et début 2017. Cette diminution de capacité a créé un "crunch" qui a affolé les transitaires en termes de réservation fictive. Néanmoins, les compagnies maritimes ont annoncé des profits conséquents pour 2016 et l’année 2017 a très bien commencé : de nouvelles capacités sont mises en place par les majeurs et les taux de fret s’ajustent en conséquence. Une nouvelle offensive semble donc être lancée. Cependant, les rapprochements ne sont pas terminés, en termes de fusions, acquisitions et partenariats.
 
Quel est l'état de santé des entreprises réunies au sein du Ghaam ?
 
Nous n’évoquons pas ces points dans notre association pour des raisons évidentes de confidentialité, mais ce qui ressort des bilans publiés montre que la tendance semble plutôt bonne. Par contre, les fusions et acquisitions impactent le fonctionnement du Ghaam : ses membres ont vu leur nombre diminuer, à trois armements, en raison du départ de Hanjin et cet effectif pourrait peut-être encore baisser si la fusion des trois armements japonais se concrétisait.
 
Qu’a changé pour vous la reconfiguration des grandes alliances ?
 
L’impact a bien évidemment porté sur les coûts des transports grâce à une rationalisation des moyens, ce qui nous a permis de mieux servir nos clients en termes de transit-time et de desserte. N’oublions pas que le port du Havre est resté touché par tous les armements. Le point négatif est l’engorgement subi par des terminaux, cette redistribution de l’offre maritime ayant entraîné une nouvelle répartition des services.
 
Que manque-t-il au Havre pour renforcer son attractivité ?
 
Un hinterland cohérent avec le gigantisme des navires ! 89 % des sorties se font par la route et le port du Havre ne dispose pas de la chatière demandée depuis des années par l’ensemble de la place havraise. Tous les grands ports, s’ils souhaitent rester compétitifs, doivent s’armer en ce sens, c’est-à-dire d’une desserte fluviale tout comme ils doivent inspirer la confiance des armements et de leurs clients.

"Nous devrions passer la barre des 3 millions d'EVP cette année"


Agrandir les postes à quai deviendra également une nécessité pour continuer à jouer dans la cour des grands : les navires continuent de croître en longueur ainsi qu’en largeur et, si les plus gros porte-conteneurs avaient en 2007 une capacité de 15.500 EVP, ils culminent aujourd’hui à 22.000 EVP, une tendance qui n’est toujours pas à la baisse sur les routes maritimes principales. Cette extension est d’autant plus nécessaire que les indicateurs sont au vert, selon l’expression du directeur commercial du Grand Port maritime du Havre, Hervé Cornède : 2,6 millions d’EVP ont déjà été traités, nous devrions passer la barre des 3 millions cette année.
La croisière est également en plein essor, lié notamment aux 500 ans du Havre, et nous devons continuer à rester dans la ligne de mire des opérateurs. De la même façon, le bulk doit lui aussi continuer à se développer : nous, acteurs de la vie du port, avons tous à gagner à la diversification.
 
Sur quels dossiers travaillez-vous actuellement et quelles sont vos priorités pour 2018 ?

 
Les années 2016 et 2017 ont été focalisées sur des dossiers techniques. Nous avons travaillé sur les prises de rendez-vous des transporteurs routiers et sur la pesée obligatoire des conteneurs. Les dossiers sur les normes de sécurité, de traitement des bois ainsi que de traçabilité vont suivre. Nous les prendrons un par un et y travaillerons lors des prochaines commissions techniques, afin de pouvoir répondre, de façon collégiale, aux attentes de tous nos membres.

Natalie Castetz

Lundi 25 Septembre 2017



Lu 314 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 22 Septembre 2017 - 13:01 Fécamp : une année de grande stabilité


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy