Grand Port maritime de la Guadeloupe : les vracs liquides ont sauvé la mise en 2017


Pour le Grand Port maritime de la Guadeloupe, l'année 2017 s'est terminée sur une activité en stabilité par rapport à 2016. Grâce à la croissance des vracs liquides, le port antillais a retrouvé le retour au niveau de trafic enregistré il y a dix ans.


© Grand Port maritime de la Guadeloupe
© Grand Port maritime de la Guadeloupe
À 3,7 millions de tonnes, le trafic du Grand Port maritime de la Guadeloupe pour l'année 2017 est resté stable par rapport à 2016 (- 0,3 %). Alors que toutes les filières ont marqué un repli, les vracs liquides ont affiché une hausse de 31,9 %, à 825.620 tonnes.
Selon la direction du Grand Port maritime, cette filière a fait un bond notamment à l'export. Une évolution qui est la conséquence du trafic vers la Guyane. À 715.588 tonnes, les hydrocarbures ont progressé de 19,1 %.
À 725.197 tonnes, les vracs solides ont baissé de 13,5 %. L'inexistence de la campagne d’extraction de sable local a contribué à cette baisse et a entraîné une diminution du nombre d'escales. À 144.584 tonnes, le clinker a reculé de 5,1 %, les agrégats ont marqué un repli de 5,9 % tandis que le sucre, à 40.577 tonnes, s'est envolé, marquant un bond de 58,5 % par rapport à 2016. L'établissement portuaire relève "une campagne sucrière bien au-dessus de celles des années précédentes".

Le trafic domestique conteneurisé compense la perte des volumes en transbordement

Concernant le conteneur, le port guadeloupéen a achevé l'année 2017 sur une baisse de 1,2 % du trafic. "La baisse des volumes en transbordement (5.000 boîtes, soit - 8 %) s'est trouvée relativement atténuée par un trafic domestique positif", analyse la direction du port. Sans donner de plus amples détails, elle ajoute que "la perte de certains marchés par des armateurs a pénalisé ainsi le transbordement". La fin d’année a également été marquée par les pertes subies par la filière banane suite aux événements climatiques.

"Hausse de 21 % du nombre d'escales de paquebots"


Quant au trafic global de passagers, il augmenté de 7 %. Le port a enregistré quelque 80.000 voyageurs de plus qu’en 2016 sur ses installations. Tous les segments ont évolué positivement, estime la direction du Grand Port maritime, notamment la croisière et l’inter-îles. "La croisière a bénéficié à partir d’octobre du repositionnement de navires suite aux phénomènes climatiques. Il en est de même pour le trafic inter-îles, à savoir les relations avec la Dominique", explique l'établissement guadeloupéen. Et d'ajouter : "Pour les échanges avec la Martinique, les nouveaux positionnements tarifaires ont bénéficié au maritime aux dépens de l’aérien".
Toujours en matière de croisière, le GPM a recensé 135 escales, soit une hausse de 21 %. Les portuaires guadeloupéens estiment avoir tiré profit des aléas climatiques du dernier trimestre avec "une meilleure fréquentation de leurs installations". Ils notent également que les navires sont de plus en plus de grande taille. Ainsi, depuis le mois de novembre 2017, le GPM de la Guadeloupe accueille le "MSC Fantasia", qui mesure 333 mètres de long et peut accueillir près de 4.000 passagers.

Vincent Calabrèse

Vendredi 2 Mars 2018



Lu 976 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy