Grève des douaniers : Bercy aurait demandé de limiter les contrôles



Les douaniers demandent plus de moyens face au Brexit et des revalorisations salariales © Gouvernement
Les douaniers demandent plus de moyens face au Brexit et des revalorisations salariales © Gouvernement
Plusieurs syndicats ont accusé Bercy d'avoir donné l'ordre aux douaniers de limiter les contrôles afin de faire échec à leur longue "grève du zèle" et au mépris, selon eux, de la "sécurité des citoyens".
"Le ministre (des Comptes publics) Gérald Darmanin vient de donner l'ordre officiellement" de "ne plus lutter contre la fraude sur l'ensemble du territoire", affirme la CFDT-Douanes, évoquant un ordre "tout simplement scandaleux et incompréhensible".
La direction générale des douanes a répondu que "la consigne" transmise aux douaniers "n'a pas été de supprimer totalement les contrôles". Il s'agit "d'assurer avec discernement la nécessité de contrôler et le respect de la liberté de circulation", a fait valoir un porte-parole.
Les douaniers ont commencé le 4 mars une "grève du zèle" pour obtenir une revalorisation salariale, une amélioration de leurs conditions de travail et des moyens supplémentaires afin de faire face au Brexit.
Ils ont ainsi renforcé les contrôles aux frontières et aux points de passage importants comme la gare du Nord, d'où part l'Eurostar. Des camions ont été pris dans des kilomètres de bouchons à l'entrée du tunnel sous la Manche, et plusieurs trains à destination de l'Angleterre ont connu des retards importants. Dans un "ordre de service" relayé localement à Paris mardi, les douaniers sont invités à ne pas effectuer de "contrôle renforcé", ni de "LCF" (lutte contre la fraude) et d'assurer la "fluidité normale sur chaque ligne de contrôle".

Des policiers pour surveiller les douaniers

"Donner un ordre de ne pas faire son travail à un service de protection des citoyens, c'est aberrant", a estimé Laurent-Théo Joly, de FO-Douanes. Pour Vincent Thomazo, de l'Unsa-Douanes, avec de telles consignes, "ce sont les intérêts financiers de la Nation qui sont remis en cause, de même que la sécurité des citoyens".
Dans un courriel, un directeur interrégional demande, en cas de non-respect des consignes, que les agents concernés fassent l'objet d'un signalement en vue d'une procédure disciplinaire. "Nos chefs sont très stressés et très stressants", a déclaré Jean-Marc Jame, de la CFDT-Douanes. "La machine disciplinaire est en route", a abondé Vincent Thomazo, parlant de "chasse aux sorcières".
Les agents doivent "effectuer leur mission selon un cadre, et si manquements il y a, ils seront effectivement reportés", c'est-à-dire signalés, a justifié la direction des douanes.
Selon l'Unsa-Douanes, des consignes ont été passées aux policiers par la préfecture de région des Hauts-de-France afin d'intimer aux douaniers effectuant un contrôle "approfondi et inopiné" de "procéder à la levée rapide de ce contrôle". Il est également demandé aux policiers de "procéder à l'identification de l'équipage" des douaniers concernés. Interrogée sur ce point, la préfecture de région n'a pas fait de commentaire.
Bercy a proposé la semaine dernière de débloquer 14 millions d'euros pour trouver une sortie de crise, une proposition rejetée par les douaniers et leurs représentants, qui réclament une enveloppe de 25 millions d'euros.

AFP

Jeudi 21 Mars 2019



Lu 622 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 11 Octobre 2019 - 12:19 L'UPR, entre satisfaction, vigilance et espoirs


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide























Petites annonces



Les partenaires de l'Antenne



 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Riccobono - 115, chemin des Valettes - 83490 Le Muy