Grève : le cri d’alarme des portuaires havrais


Avec une quarantaine d’escales annulées depuis le 5 décembre, l’Union maritime et portuaire du Havre (Umep) et les armateurs s’alarment des conséquences sur l’activité locale.


Au Havre, le personnel d’exécution de la société de remorquage Boluda a cessé le travail, depuis le 17 décembre © Éric Houri
Au Havre, le personnel d’exécution de la société de remorquage Boluda a cessé le travail, depuis le 17 décembre © Éric Houri
Les 5, 10 puis les 12 et 17 décembre, le port du havre a connu une paralysie totale, à l‘appel de la FNPD-CGT. Les dockers et les agents portuaires, en opposition à la réforme des retraites, avaient bloqué les accès à la zone portuaire et un arrêt de travail de 24 heures avait été suivi sur les quais.

Michel Segain, à la tête de l’Umep © Éric Houri
Michel Segain, à la tête de l’Umep © Éric Houri
"Traumatisé par le long conflit de 2016", lié à la loi Travail, Michel Segain avait alors lancé "un cri d’alarme". À la tête de l’Umep, qui regroupe 600 entreprises adhérentes, soit 22.000 emplois directs, et président de l’Union maritime et portuaire de France (UPF), le transitaire havrais a dénoncé ces blocages : "Ils sont antidémocratiques et commettent une atteinte à la liberté", avec "des effets dévastateurs sur l’économie locale, régionale et nationale". Et de souhaiter l’émergence d’un "nouveau dialogue social".

"Nouveau préavis, reconductible de jour en jour : la CGT des marins prend le relais"

Mais, depuis lundi 16 décembre, un nouveau préavis de grève, reconductible de jour en jour et à échéance de cinq jours, a été lancé au niveau national par la CGT des marins qui prennent le relais : le personnel d’exécution de la société de remorquage Boluda a cessé le travail, à partir du 17 décembre. Soit, au Havre, 70 personnes sur les 140 navigants que compte Boluda. Les marins qui bénéficient des régimes spéciaux avec un départ à la retraite à l’âge légal de 55 ans ont rejoint la contestation portuaire, alors qu’une réunion sur les retraites des marins était programmée le 19 décembre au ministère des Transports à Paris.

Véronique Lépine, présidente du Ghaam © Éric Houri
Véronique Lépine, présidente du Ghaam © Éric Houri
Au tour de Véronique Lépine, présidente du Groupement havrais des armateurs et agents maritimes (Ghaam), d’exprimer "la plus vive inquiétude" : "Pas de bateau, c’est l’arrêt du port ! Et cela se passe alors qu’on parle fiabilité, fluidité, sécurité pour relancer l’axe Seine, et quand le canal Seine-Nord est en cours de construction". La présidente rappelle également que, "si les bateaux ne viennent pas, c’est la chronique d’une mort annoncée". Et d’ajouter que les "fusions récentes des armements basés à Dubaï, Tokyo ou Singapour entraînent des prises de décisions plus radicales qu’autrefois, avec le choix d’axes garantissant fiabilité et gain économique".
Suite à la réunion du 19 décembre, la reprise du travail a été votée ce vendredi 20 décembre, une prochaine réunion de négociations sur les retraites est prévue avec les conseillers ministériels courant janvier. De son côté, la FNPD-CGT a annoncé la poursuite de ses actions, avec un appel à la grève de quatre heures dans les ports, le 30 décembre.

© Éric Houri
© Éric Houri

Natalie Castetz

Vendredi 20 Décembre 2019



Lu 1187 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Riccobono - 115, chemin des Valettes - 83490 Le Muy