Guerre en Ukraine : le blocage des ports tire les prix du maïs vers le haut


Alors que les ports ukrainiens sont bloqués et la mer d’Azov toujours fermée à la navigation, les prix du maïs s’envolaient de nouveau le 28 février sur le marché européen. Les opérateurs cherchent des solutions de repli.


© Odessa Port Authority
© Odessa Port Authority
Sur une carte montrant la navigation des vraquiers publiée par le cabinet Inter-Courtage, on pouvait constater le 28 février  que "la mer d'Azov est toujours interdite à la navigation et que les ports ukrainiens sont de facto bloqués".
Les opérateurs observaient la poursuite de chargements dans les ports russes de mer Noire, ainsi qu'en Roumanie et en Bulgarie.
En fin de journée, la tonne de maïs gagnait 30,75 euros à 320 euros sur l'échéance de mars et 17,75 euros, à 286 euros la tonne, sur celle de juin sur Euronext.
Le blé grimpait aussi mais dans de moindres proportions, gagnant 24,25 euros à 314,25 euros la tonne sur l'échéance de mars.
Mais les marchés sont encore dans l'inconnu quant au commerce des grains russes, à d'éventuelles difficultés logistiques, et surtout quant aux "conséquences des sanctions européennes qui pourraient bloquer les transactions", a déclaré Sébastien Poncelet, analyste au cabinet Agritel (Argus Media France).
Si, pour le blé, il semble possible, au moins à court terme, de compenser avec d'autres origines, notamment française, le problème pour le maïs est celui de la disponibilité.
Pour Damien Vercambre, le courtier chez Inter-Courtage, "on entre dans un processus long, avec l'Ukraine hors-jeu pour un temps indéterminé".
Il estime à "dix-douze millions de tonnes" le volume de maïs ukrainien restant à exporter cette saison, dont une large part destinée à l'Europe. La moitié du maïs importé en Europe provient traditionnellement d'Ukraine.
"Après la Chine, les premiers acheteurs de maïs ukrainien sont les Pays-Bas et l'Espagne, qui pourraient se tourner vers le maïs français", estime Sébastien Poncelet, tout en relevant que les réserves françaises "ne sont pas extensibles".

Inquiétudes sur les engrais

L'Europe fait face à une "situation incroyable, inimaginable il y a quelques jours", a déclaré Jean-François Loiseau, président de l'interprofession céréalière française Intercéréales.
"L'Italie et l'Espagne ont environ un mois de maïs en stock, c'est rien", a-t-il souligné au Salon de l'agriculture à Paris.
Autre sujet d'inquiétude, pour l'établissement national français FranceAgriMer, au-delà de la hausse des coûts de l’énergie : l'approvisionnement en engrais, alors que la Russie "représente 24 % des exportations mondiales d'ammoniac" et "40 % des exportations mondiales de nitrate d'ammonium" - substances principales des engrais de synthèse.
Le potentiel défaut d'approvisionnement va peser sur la prochaine campagne de maïs en Amérique latine, notamment au Brésil, qui achète près de 60 % des volumes russes de nitrate d'ammonium, rapporte FranceAgriMer.
Pour les analystes, la volatilité restera de mise sur les marchés dans un contexte inédit, au diapason des évolutions de la crise russo-ukrainienne sur le terrain. "Il faut prendre avec la plus grande précaution les cotations affichées dans ce contexte, les cours évoluant de plusieurs pour cent en l'espace de quelques minutes", met en garde Agritel.

AFP

Mardi 1 Mars 2022



Lu 1426 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide




































 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal