Hambourg distancé par ses concurrents du Nord


En 2018, le port de Hambourg a encore vu sa progression contrariée par les contraintes imposées par la navigation sur sa voie d'accès, l'Elbe. Le trafic du hub de la mer Baltique affiche un léger recul.


L'augmentation de la capacité de l'Elbe est un enjeu capital pour le port de Hambourg © HHLA
L'augmentation de la capacité de l'Elbe est un enjeu capital pour le port de Hambourg © HHLA
Le port de Hambourg a subi une petite baisse de trafic en 2018. Les 135,1 millions de tonnes (Mt) traitées l'an dernier représentent un recul de 1 % comparé à 2017, un résultat que la direction qualifie d'"honorable".
Le trafic conteneurisé, principal segment, a diminué dans les mêmes proportions (- 1 %), à la fois en tonnage (89,4 millions de tonnes) qu'en nombre de boîtes. Ce dernier volume atteint 8,73 millions d'EVP, dont 3,3 millions en transbordement.

Le conteneur ne progresse plus

La baisse de ce trafic est de 10 % depuis le pic de 2014 (9,72 M EVP) et de 11,7 % depuis le record historique de 2007 (9,89 M EVP). Le troisième port d'Europe est handicapé par la capacité de l'Elbe, dont le tirant d'eau doit être amélioré, alors que ses voisins et concurrents Rotterdam et Anvers ont vu leur trafic progresser respectivement de 5,7 % (14,5 M EVP) et 5,5 % (11,3 M EVP).
Les marchandises diverses (90,9 Mt, - 0,9 %) traitées dans le port allemand sont presque exclusivement composées de fret conteneurisé. Le reste est constitué par le conventionnel, qui a grappillé 5,8 %, à 1,5 Mt.
Quant aux marchandises transportées en vrac, elles ont suivi la même trajectoire que le reste, en baisse de 1,2 %, pour 44,2 Mt. Ce trafic se compose de 13,4 Mt de vracs liquides et 30,7 Mt de vracs solides, parmi lesquels 6,2 Mt de produits agricoles.

Premier port ferroviaire européen

Cette année, le port allemand préfère mettre l'accent sur la progression de ses pré et post-acheminements ferroviaires. Désormais, plus de la moitié du tonnage conteneurisé manutentionné à Hambourg arrive ou repart en train. Sur les presque 90 millions de tonnes de fret conteneurisé passés par ses quais, 46,8 millions de tonnes ont été transportées de ou vers le port par voie ferrée, soit 2,7 % de plus qu'en 2017. En nombre de boîtes, cette différence est de 4,7 % (2,44 millions d'EVP).
Le record de 2016 est battu et Hambourg est plus que jamais le leader européen du fret ferroviaire portuaire. "Plus de 60.000 trains de marchandises et près de 1,6 million de wagons ont été traités en 2018 sur notre seul réseau ferré", détaille la direction de l'établissement.

"Un conteneur sur trois touchant Hambourg est expédié vers la Chine ou en vient"


Cette dernière explique en partie cette performance par le nombre des lignes régulières proposées, plus de 100, avec plus de 1.000 ports connectés. Depuis le début de l'année, quatre nouveaux services hebdomadaires transatlantiques ont été lancés, touchant la côte Est des États-Unis et le Mexique.
Mais le port, spécialiste du transbordement pour les ports de la mer Baltique le doit aussi à sa relation avec la Chine, qui se développe avec l'essor des "routes de la soie" ferroviaires. Alors qu'un conteneur sur trois touchant Hambourg est expédié vers la Chine ou en vient, d'après sa direction, le port hanséatique est aussi connecté à la Chine par le rail et à 235 destinations le long de cette route ferroviaire. Pour Axel Mattern, directeur général délégué de l'organe de promotion du port, Hafen Hamburg Marketing (HHM), son port est le meilleur hub pour le fret chinois : "Aucune autre plateforme en Europe n'offre cette variété de services maritimes directs et terrestres".

L'enjeu de l'élargissement du fleuve

Le démarrage des travaux sur l'Elbe fait naître des perspectives de croissance du trafic conteneurisé à Hambourg. Le dragage du fleuve doit permettre de stabiliser le tirant d'eau à 13,50 mètres indépendamment des marées, ce qui augmenterait la charge potentielle des gros navires d'environ 18.000 tonnes, soit environ 1.800 EVP pour les porte-conteneurs. De plus, le passage doit être élargi pour autoriser les escales d'unités de 385 mètres de long.
Même si les porte-conteneurs les plus imposants de la planète affichent déjà jusqu'à 400 mètres de long et 16 mètres de tirant d'eau, les nouvelles caractéristiques du chenal donneront davantage de souplesse dans l'organisation des escales et la capacité des navires.
Ingo Egloff, du comité exécutif de HHM, s'est dit ravi de l'engagement des principales alliances mondiales qui "annoncent déjà qu'elles feront de Hambourg leur premier port de chargement et dernier port de déchargement en Europe du Nord une fois l'Elbe élargi et approfondi".
Le port ne veut pas se laisser distancer par la concurrence alors que "les carnets de commande de la nouvelle génération de mega-carriers sont pleins" et veut s'assurer que les futurs porte-conteneurs de 23.000 EVP pourront être traités en toute sécurité.

Franck André

Jeudi 28 Février 2019



Lu 869 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 8 Mars 2019 - 16:20 2019, une année charnière pour la SITL


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide























Petites annonces



Les partenaires de l'Antenne



 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Riccobono - 115, chemin des Valettes - 83490 Le Muy