Hamburg Süd adoucit le deuxième trimestre du groupe Maersk


La branche transport maritime de Maersk a connu une baisse de sa rentabilité au deuxième trimestre, limitée par le rachat de Hamburg Süd qui lui permet de varier son portefeuille grâce à ses lignes régionales.


Hamburg Süd est un spécialiste du marché sud-américain © Franck André
Hamburg Süd est un spécialiste du marché sud-américain © Franck André
Grâce à l'intégration, en novembre dernier, de Hamburg Süd, la branche maritime du groupe Maersk a vu son chiffre d'affaires croître de 25 % au deuxième trimestre, pour atteindre 7 milliards de dollars (5,5 milliards un an plus tôt). Ses volumes ont crû dans les mêmes proportions (+ 26 %), pour 6,8 millions d'EVP, dont 1,17 million d'EVP transportés par la compagnie hambourgeoise.
Ocean combine les activités de ligne régulière du groupe, ainsi que les hubs de transbordement stratégiques de sa filiale APM Terminals. Pour le groupe danois, cette croissance a été portée par les échanges Nord-Sud et les flux intra-régionaux qui sont les marchés de l'armateur allemand. À périmètre égal, la hausse du chiffre d'affaires est de 4,3 %, "favorisés par des flux retour en hausse de 7,3 % alors que les dessertes principales ont crû de 3 %". Maersk précise que le marché mondial a progressé de 4 % sur la période.

La marge a souffert

Mais sur fond d'augmentation du prix du pétrole et de diminution des taux de fret, le résultat avant dépréciation, amortissement, etc. (Ebitda) de la branche transport maritime est de 674 millions de dollars, contre 876 millions un an plus tôt (- 23 %). Sa marge est ainsi tombée de 15,8 à 9,7 %.
Le taux de fret moyen a diminué de 1,2 % par rapport au deuxième trimestre 2017. Sur ce point aussi l'incorporation de Hamburg Süd a été bénéfique au groupe en lui permettant de diversifier son offre. Dans le détail, les trades Est-Ouest ont vu le taux moyen chuter de 5,1 %, les routes Nord-Sud de 1 %, alors que les tarifs sur les flux intra-régionaux ont bondi de 19 %. Sur la période, le prix moyen du combustible a grimpé de 28 %.

"Des synergies d'au moins 350 à 400 millions d'ici 2019"


"Le coût unitaire à prix de soute fixe a baissé de 5,9 % (à 892 dollars par EVP), principalement du fait de coûts de réseau plus faibles". Le groupe explique cela à la fois par la baisse de ses déploiements de navires et par la hausse des volumes. Le groupe a ajouté à ces justifications une mauvaise évolution des taux de change de la couronne danoise.

Un apport significatif

L'optimisation de la flotte des compagnies de Maersk (Maersk Line, Safmarine, MCC, Seago Line, Sealand, Hamburg Süd et Aliança) a conduit à une diminution de la capacité totale de 1,8 % entre les deux premiers trimestres de l'année. Les 4,154 millions d'EVP déployés fin juin restent supérieurs de 25 % à ce qu'ils étaient il y a un an, avant le rachat du groupe allemand.
Concernant APM Terminals, le groupe s'est contenté d'indiquer que sa performance horaire moyenne de chargement et de déchargement des conteneurs s'est améliorée de 8,6 % comparé au deuxième trimestre 2017.
Maersk fait état de synergies importantes issues de l'acquisition de Hamburg Süd qui a, de plus, augmenté son Ebitda ajusté de presque 40 %, à 155 millions de dollars. Pour le premier semestre 2018, le groupe estime à 140 millions de dollars les gains générés, grâce à la mise en commun des approvisionnements, à l'optimisation du réseau et à la hausse des volumes dans les terminaux opérés par APMT.
Maersk s'attend au total à des synergies d'au moins 350 à 400 millions d'ici 2019, alors que les coûts de l'intégration annoncés sont de 18 millions au deuxième trimestre.

Franck André

Mardi 28 Août 2018



Lu 625 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 13 Novembre 2018 - 12:09 Rotterdam remporte l'ESPO Award 2018


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy