Hausse de 10 % des trafics pour Haropa Port


Le trafic maritime des ports de l’axe Seine est reparti à la hausse, avec 61,2 millions de tonnes de marchandises traitées au cours des neuf premiers mois de 2021, soit un taux de croissance de 10 % par rapport à fin septembre 2020.


© Haropa Port
© Haropa Port
Bonne nouvelle pour les ports de l’axe Seine. Après l’effondrement connu en 2020, quasiment tous les voyants sont au vert à fin septembre 2021 pour le trafic maritime des conteneurs : avec un total de 2,24 millions d’EVP, il affiche "le plus haut depuis 2015", selon Olivier Ferrand, directeur du développement. Le trafic a cru de 31 % par rapport à fin septembre 2020, et de 4,5 % par rapport à 2019 (2,19 millions d’EVP).

Le retour des conteneurs

Et pour les conteneurs pleins, "le trafic est supérieur de 4 % à la moyenne quinquennale 2015-2019, les années d’avant-crise, de 13 % pour l’import et 2,6 % pour l’export". Le trafic conteneurisé a progressé de 40 % en tonnage à 22,36 millions de tonnes. Les volumes en provenance et à destination de l'hinterland ont augmenté de 15 % et ceux en transbordement de 107 % par rapport à 2020.

Autre satisfaction, le trafic fluvial. À 14,5 millions de tonnes manutentionnées, il a progressé de 5 %, à fin août par rapport à fin août 2020. Quant au terminal multimodal, qui propose chaque jour cinq navettes avec Port 2000 et une avec les terminaux Nord, il affiche, selon Haropa, une croissance de trafic de 15 % par rapport à fin septembre 2020, soit 92.000 EVP.

"Baisse historique du marché automobile en France"


De même, côté vracs solides, la filière des granulats a atteint "son niveau le plus haut depuis 2015", à 1,8 million de tonnes, en augmentation de 18 % par rapport à 2020. Le trafic est tiré par les chantiers menés aussi bien en Île-de-France qu’au Havre avec les projets liés à l’éolien offshore et à la construction des deux postes à quai de Port 2000.

La moitié des céréales françaises

En revanche, le trafic de vracs solides est pénalisé par les céréales, avec 5,4 millions de tonnes manutentionnées, en retrait de 23 % par rapport à 2020, "sans surprise, explique Olivier Ferrand. Les récoltes n’ont pas réitéré les performances historiques de la campagne 2019-2020 qui avait atteint près de 10 millions de tonnes. Mais nous avons gagné en parts de marché, légèrement supérieure à 50 % : la moitié des céréales exportées par la France passe par les ports d’Haropa".

Les vracs liquides restent stables, à 23,5 millions de tonnes. Le trafic de pétrole brut à 10,8 millions de tonnes est à un niveau bas, mais en progression de 5 % par rapport à fin septembre 2020, loin des 20 millions de tonnes de 2017. En revanche, les produits raffinés sont en baisse de 2 % à 12,7 millions de tonnes. Haropa subit les conséquences de l’arrêt technique prolongé de la raffinerie de Total de Gonfreville-l’Orcher, l’arrêt définitif de la raffinerie de Grandpuits (Seine-et-Marne) et le changement de consommation des carburants à l’échelle nationale, selon le directeur du développement.

Avec 219.000 véhicules chargés sur le terminal roulier du Havre en neuf mois, le trafic roulier affiche une augmentation de 28 % par rapport à fin septembre 2020, mais n’a pas rattrapé le niveau de 2019, à hauteur de 227.000 véhicules. Ce résultat est dû à "la baisse historique du marché automobile en France liée au contexte de crise sanitaire", note Olivier Ferrand. Enfin, après un arrêt total des filières touristiques, l'activité croisière reprend peu à peu, avec quatorze escales depuis fin août, dont neuf au Havre.

Natalie Castetz

Mercredi 24 Novembre 2021



Lu 681 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide




































 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal