Heppner veut accélérer sa transition énergétique


Dans son troisième rapport "Responsabilité sociétale des entreprises", Heppner détaille sa stratégie de transition énergétique. Le groupe convertit au gaz sa flotte de véhicules, propose d'accompagner ses sous-traitants routiers dans la décarbonation et prévoit de mieux sélectionner ses transporteurs maritimes et aériens à l'avenir.


Antoine Guichard (responsable RSE), Noémie Feldbauer (directrice transition énergétique) et Cédric Frachet (directeur général des opérations) du groupe Heppner © ED
Antoine Guichard (responsable RSE), Noémie Feldbauer (directrice transition énergétique) et Cédric Frachet (directeur général des opérations) du groupe Heppner © ED
Long d'une trentaine de pages, le troisième rapport RSE de Heppner dresse un bilan de ses actions et précise ses ambitions au plan social et environnemental. "La publication d’un rapport RSE est une forme d’introspection qui nous met en face de nos responsabilités tout en annonçant nos nouveaux défis à relever", confirme Jean-Thomas Schmitt, le directeur général du commissionnaire de transport et logisticien.

Dans ce document, le groupe familial présente sa stratégie en matière de transition énergétique. Toutes activités confondues, ses émissions de dioxyde de carbone s'élèvent à 454.650 tonnes en 2021. Elles proviennent à plus de 99 % de ses activités de transport, réalisées avec sa flotte propre de véhicules (2 % environ) et sous-traitées dans l’aérien, le maritime et la route (97 %). "Nous nous fixons pour objectif de les réduire de 30 % d'ici 2030 et de 60 % à l’horizon 2040", affirme Antoine Guichard, responsable RSE de Heppner.

Investissement dans les énergies alternatives

Pour sa flotte propre, composée de 270 moteurs, le groupe "a diminué ses émissions de gaz à effet de serre (GES) de 6 % entre 2018 et 2021", indique-t-il. Les trois principales actions menées concernent "la conversion du parc vers des énergies alternatives au diesel, la cyclologistique et la formation des conducteurs à l’écoconduite".

Actuellement, plus d’un quart des véhicules de Heppner fonctionne au gaz naturel. "Ce taux s’élèvera à 50 % d’ici 2025, annonce Antoine Guichard. Cela représente un investissement de 15 millions d’euros. Douze villes proposent déjà un service de livraison en vélo-cargo et 100 %, de nos 300 conducteurs, auront suivi une formation à l’écoconduite en 2023".

En parallèle, des tests sont réalisés avec des biocarburants XTL dans le Nord de la France depuis février 2022, et, prochainement, avec du B100 exclusif, "éligible à la vignette Crit’Air 1 depuis quelques semaines", rappelle Noémie Feldbauer, directrice de la transition énergétique de Heppner. "En 2023, nous expérimenterons à Paris et sa banlieue un porteur électrique de 16 tonnes fourni par Volta Trucks", confie-t-elle.

Mesures d’accompagnement

Baisser les émissions de GES des activités sous-traitées est une autre priorité du groupe. Tel est l’objectif du Pacte de transition énergétique qu’il propose à ses sous-traitants routiers.

Cet engagement prévoit "des prix négociés pour l’achat ou la location de véhicules au gaz naturel compressé neufs auprès d’Iveco, des financements préférentiels et des informations sur les aides publiques pour le renouvellement des véhicules.

Les sous-traitants signataires du pacte bénéficient en outre de contrats avec Heppner d’au minimum cinq ans, avec des tarifs réévalués jusqu’à 10 %". Pour ses achats de transport aérien et maritime, le groupe étudie avec ses clients une sélection des transporteurs recourant à des combustibles bas-carbone. Il envisage enfin de développer le report modal vers le rail et la voie d’eau.

Érick Demangeon

Jeudi 16 Juin 2022



Lu 1585 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 28 Juin 2022 - 18:07 Sofrilog renforce ses offres "transport"


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide




































 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal