Hyundai Merchant Marine sur le point de rejoindre l'alliance 2M


Le coréen Hyundai Merchant Marine devrait se rapprocher de l'alliance 2M qui regroupe Maersk et MSC, les deux leaders du transport maritime mondial. L'opération semble soutenue par l'État coréen qui viendrait ainsi à la rescousse d'un de ses deux transporteurs maritimes en difficultés financières.


© HMM
© HMM
Aujourd'hui membre de l'alliance G6, Hyundai Merchant Marine (HMM) aurait entamé des négociations avec Maersk Line et Mediterranean Shipping Company (MSC), les deux partenaires de l'alliance 2M.
L'armateur coréen avait cependant prévu de rejoindre "The Alliance", la nouvelle structure qui regroupera en juin 2017 Hanjin Shipping, Mitsui Ocean Line (Mol), Nippon Yusen Kaisha, "K" Line, Yang Ming et Hapag-Lloyd. Pourtant, tous les partenaires de la future alliance semblaient d'accord pour accueillir le deuxième armateur coréen.

Les taux d'affrètement renégociés

Selon le magazine "Fairplay", HMM a mis en place un échange de créances en actions correspondant à 2 milliards de dollars de dettes avec la Korea Bank of Development, des clients et des actionnaires. L'armateur est enfin parvenu à renégocier des baisses de taux d'affrètement auprès de 22 armateurs. Pour sa flotte conteneurisée, il a en effet obtenu une réduction de 20 % de la part de Danaos, Eastern Pacific Shipping, Zodiac Maritime Agencies, Navios Maritime et Capital Ship Management Corporation, d'après le magazine. Pour les navires vraquiers qu'il opère également, les armateurs lui auraient consenti une rabais de 25 %.

"Le gouvernement coréen piloterait le rapprochement avec 2M"


Quant au projet de partenariat de HMM avec l'alliance 2M, il semblerait qu'il soit largement soutenu par le gouvernement coréen.
Le cabinet de consultants londonien Drewry Shipping juge "bizarre" ce rebondissement inattendu qui survient dans l'univers de la reconfiguration des alliances prévue dans le monde de la ligne régulière conteneurisée.
Ce rapprochement devrait renforcer la présence de l'alliance 2M sur le marché transpacifique mais n'explique pas véritablement les raisons qui ont incité les deux géants européens à entrer en négociations avec l'armateur coréen.
Ce rapprochement devrait renforcer la présence de l'alliance sur le marché transpacifique mais n'explique pas les raisons qui ont incité les deux géants européens à entrer en négociations avec l'armateur coréen.
Le gouvernement coréen, préoccupé par la mauvaise santé financière de son secteur transport maritime et construction navale, aurait demandé aux deux membres de l'alliance de porter secours à HMM en échange de prêts bancaires et de carnets de commandes favorables dans les chantiers nationaux.
En Corée du Sud, le transport maritime et la construction navale sont en crise depuis quelques mois. En témoigne la mauvaise santé des deux armateurs nationaux, Hanjin Shipping et HMM (pour lesquels un rapprochement reste en débat), ainsi que des trois principaux constructeurs navals, Daewoo Shipbuilding & Marine Engineering, Hyundai Heavy Industries et Samsung Heavy Industries, pris tous trois dans la tourmente.
Selon l'association des armateurs coréens, la disparition des deux compagnies coréennes du paysage maritime mondial engendrerait la perte de 5.400 emplois et représenterait une perte de près de 20 milliards de dollars pour l'économie nationale.

Vincent Calabrèse

Mardi 28 Juin 2016



Lu 4167 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 15 Novembre 2018 - 17:14 Hamburg Süd dope la croissance de Maersk


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy