Imbroglio administratif autour de la sous-traitance


Le décret n° 2011-1601 impose aux commissionnaires de transport de s'assurer de l'authenticité des attestations remises par leurs sous-traitants auprès des organismes de recouvrement des cotisations et contributions sociales. Avec la difficulté de mise en œuvre, ses incidences interrogent les membres de l'Union TLF qui demandent des clarifications.


© Apia
© Apia
Le décret n° 2011-1601 du 21 novembre 2011 place les commissionnaires de transport dans une position administrative délicate. Ce texte remplace les attestations déclaratives que leurs sous-traitants doivent produire à leurs donneurs d'ordres. À la place, il prévoit des attestations liées non seulement aux obligations en matière de déclaration mais aussi au paiement des cotisations et contributions de sécurité sociale.

"Rôle de police administrative imposé au commissionnaire"


"Cette nouvelle attestation est enrichie de deux mentions relatives au nombre de salariés employés et à l'assiette des rémunérations déclarées sur le dernier bordereau récapitulatif des cotisations de sécurité sociale adressé à l'organisme de recouvrement par le sous-traitant", souligne l'Union TLF. Le problème posé est "l'obligation faite aux donneurs d'ordre de s'assurer de l'authenticité de l'attestation remise par leurs sous-traitants auprès de l'organisme de recouvrement". Et lorsqu'ils sont établis à l'étranger, ils "doivent, lorsque cette attestation existe ou un équivalent, attester être à jour du paiement de ses cotisations auprès des régimes dont ils relèvent". Supprimées donc, les attestations sur l'honneur "sociale et fiscale" de conformité avec la réglementation et de dépôt des déclarations produites par le sous-traitant.

Questions sans réponse

Sans compter les difficultés d'application de ces règles constatées au sein même de l'Urssaf, l'Union TLF dénonce "un abus de la part de cette dernière en imposant le rôle de police administrative au commissionnaire". Et s'interroge : "Comment vérifier le détail (des rémunérations) s'il existe plusieurs donneurs d'ordre ? Il est en effet impossible de demander la répartition du chiffre d'affaires de sous-traitance chez les autres donneurs d'ordres. En recherchant à détailler l'activité du sous-traitant, nous risquons fort d'atteindre les limites de l'ingérence". Les incidences lors d'un constat d'irrégularité par le commissionnaire pose autant de questions : "Si on détecte, lors du contrôle, une non-déclaration de tout ou partie de l'activité d'un salarié, peut-on arrêter sur l'instant de travailler avec le sous-traitant". Le contrat-type prévoit en l'état une période de trois mois obligatoire avant une rupture totale (préavis de résiliation). "Est-on complice durant ce laps de temps ou est-ce que cela constitue une faute grave justifiant la résiliation immédiate du contrat ?" Autant de zones de flou sur lesquelles TLF interpelle l'administration.

Érick Demangeon

Mardi 30 Octobre 2012





     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy