Immobilier logistique : la croissance du marché de la location menacée


De nombreux projets d’entrepôts, annoncés fin 2021, se sont concrétisés au début de l’année. Des transactions expliquent la bonne tenue du marché de l’immobilier logistique au premier trimestre. L’environnement économique et géopolitique pourrait ralentir sa croissance au cours des prochains mois, selon Arthur Loyd, JLL et CBRE.


© Mountpark
© Mountpark
Au premier trimestre, la demande placée sur le marché français de l’immobilier logistique s’est élevée entre 755.000 m2 et près d’un million de mètres carrés, selon les décomptes publiés par Arthur Loyd, JLL et CBRE. Les trois sociétés de conseil en immobilier d’entreprise s’accordent sur "la bonne tenue de l’activité locative" entre janvier et mars 2022.

En fonction des volumes placés et de leurs critères d’analyse, le marché aurait progressé de 5 points à plus de 20 % sur la période, stimulé par la signature de plusieurs projets d’entrepôts XXL de plus de 40.000 m2. JLL en recense sept totalisant 51 % de la demande placée. La majorité de ces transactions est à mettre au crédit des chargeurs, à l’image de Lidl à Ablis (Yvelines) et à Arc-sur-Argens (Var) ou d’Intermarché à Ablaincourt-Pressoir (Somme).

"Les acteurs du e-commerce et de la grande distribution participent activement et de manière croissante au niveau élevé des commercialisations d’entrepôts en France", affirme JLL. Côté logisticiens, Jung Logistique s’est distingué également avec la prise à bail d’une surface de 60.000 m2 à Illies (Nord), pour le compte de Heineken.

La tension sur l’offre bride Rhône-Alpes et PACA

L’autre enseignement de ce trimestre est "le retour en force des volumes placés sur la dorsale Lille-Paris-Lyon-Marseille", constate Arthur Loyd. Sur cet axe, les régions Île-de-France et des Hauts-de-France ont été les plus actives. En revanche, "la tension sur l’offre foncière continue de brider les marchés Rhône-Alpes et PACA. Elle pousse les entreprises à se positionner sur des localisations alternatives en deuxième ou troisième couronne des métropoles", selon CBRE.

Ce constat est confirmé par JLL qui note une demande en hausse des surfaces logistiques "dans les départements situés le long de grands axes routiers stratégiques, tels que la Saône-et-Loire (71), le Vaucluse (84) ou la Drôme (26)". Les départements de l’Auvergne tirent aussi leur épingle du jeu pour CBRE.

Un certain nombre d'incertitudes


Les trois sociétés de conseil en immobilier d’entreprise se rejoignent enfin sur "les incertitudes" qui pèsent sur le marché de l’immobilier logistique. Elles seraient susceptibles de freiner sa croissance au cours des prochains mois. En plus de la pénurie de foncier disponible sur certaines régions, elles évoquent "la période électorale et les conséquences économiques dues à la guerre en Ukraine et à la crise sanitaire".
Pour Arthur Loyd, ces incertitudes expliqueraient la "stabilité des investissements". Selon ses données, 700 millions d’euros auraient été investis sur le marché de l’immobilier logistique français au premier trimestre. La remontée des taux d’intérêt sur le marché monétaire et l’augmentation de l’inflation pourraient aussi freiner l’investissement dans les actifs logistiques en 2022, ajoute-t-il.
 

Érick Demangeon

Vendredi 20 Mai 2022



Lu 1033 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide




































 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal