Immobilier logistique : la région lyonnaise au bord de la saturation


En pleine crise du Covid-19, le marché lyonnais affiche ses limites. Saturé, il fait craindre, à terme, à un départ d’industriels vers d’autres horizons.


Le marché de l'immobilier logistique lyonnais reste sous forte tension © Arthur Loyd Logistique
Le marché de l'immobilier logistique lyonnais reste sous forte tension © Arthur Loyd Logistique
C’est une situation quasi paradoxale. En pleine crise économique, le marché de l’immobilier logistique se porte à merveille en région lyonnaise, du moins pour les propriétaires. En deux ans, le loyer au mètre carré a été multiplié par dix, d’après Arthur Loyd Logistique, atteignant des niveaux jamais atteint en 2020. Preuve du dynamisme du bassin, cette réalité pourrait, à terme, éloigner de potentiels investisseurs.
L’activité avait pourtant repris au ralenti en 2020, avant même la crise du Covid-19. "Après deux années exceptionnelles, nous avions remarqué un ralentissement conjoncturel", commente Laurent Lamatière consultant pour Arthur Loyd Logistique. Presque stoppées par le confinement, de nouvelles transactions sont vite arrivées après celui-ci.

En dix ans, dix fois moins de foncier

Durant l’été, plusieurs dossiers ont vu le jour. Un projet de construction d’un bâtiment de 44.000 m2 à Saint-Quentin-sur-Fallavier et un autre, en discussion, de 54.000 m2, à Saint-Laurent-de-Mure. Des projets logistiques importants et lancés très rapidement, constate le spécialiste en immobilier juridique.
Pour lui, même sans le confinement, l’année 2020 n’aurait pas été aussi bonne que les précédentes. "Le marché lyonnais est très tendu au niveau de l’offre, rappelle Laurent Lamatière. Il est difficile de mettre du foncier sur le marché". Selon Arhur Loyd, l’offre à commercialiser sous six mois, au 30 juin, s’établissait à 122.000 m2 en région lyonnaise, majoritairement à Saint-Quentin-Fallavier. Avec le projet de cet été, le total diminue à 70.000 m2. Le taux de vacance de l’immobilier logistique est proche de zéro, selon le spécialiste.

Des chantiers en cours

"Le dynamisme de la région est réel, commente encore Laurent Lamatière. Mais si ce problème d’offre persiste, on ne pourra pas trouver de solutions pour les clients." Les industriels risquent donc d’aller voir ailleurs. Des chantiers sont cependant toujours en cours. L’installation de Virtuo à Miribel (36.000 m2), celle de Aviva-Assurance à Saint-Quentin-Fallavier (12.000 m2) ou encore le projet de requalification de la foncière britannique Segro (100.000 m2 pour trois bâtiments), également localisé dans la commune iséroise, en font partie. "Mais ces projets ont été initiés il y a deux ans", souffle le consultant d’Arthur Loyd.
Laurent Lamatière se souvient qu'en 2009, au lendemain de la crise des subprimes, le bassin comptait près de 600.000 m2 de bâti disponible, soit dix fois plus qu'aujourd'hui. Conséquence pour l’instant : les projets XXL s’éloignent à l’image de celui du groupe PRD, basé à Pont-d’Ain. Un premier bâtiment de 75.000 m2 a été lancé. Le groupe attend les autorisations pour la construction d'un deuxième immeuble de 50.000 m2.

Pierre Lemerle

Mardi 15 Septembre 2020



Lu 747 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 8 Septembre 2020 - 11:14 La crise rejaillit sur les résultats de Stef


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide



























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal