Inquiétude face au projet éolien de Saint-Brieuc



© Europa
© Europa
Prévu au milieu d'un riche gisement de coquilles Saint-Jacques et à proximité de sites maritimes classés, le projet de parc éolien de Saint-Brieuc entraîne l'ire des pêcheurs locaux.
"Ici, la pêche fait vivre 800 familles, sans compter les emplois à terre", estimés à 2.400 par les pêcheurs. "Pour un parc éolien, on va laisser détruire la ressource ?", interroge Alain Coudray, président du comité départemental des pêches et opposé à la construction du parc éolien. Au-delà d'une diversité de poissons, "la baie de Saint-Brieuc est le plus gros gisement français de coquilles Saint-Jacques", appuie le député LR Marc Le Fur. Le parc est aussi "très proche du secteur où la reproduction est la plus forte" avant la migration dans toute la baie, complète Alain Coudray.
De son côté, Ailes Marines (groupe Iberdrola), qui porte ce projet, a assuré avoir "évité le gisement principal" de coquilles. La menace inquiète d'autant plus les pêcheurs qu'ils mènent depuis des années une gestion exemplaire de ces coquillages avec l'Ifremer. Une pêche très réglementée, limitée à quelques mois par an, et très rémunératrice.
Ce projet de parc en mer, l'un des sept attribués par l’État depuis 2012, est composé de 62 éoliennes de plus de 200 mètres de haut et 30 à 42 m sous l'eau. D'une puissance de 496 MGW, d'un investissement de 2,4 milliards d'euros, le parc produira, "l'équivalent de la consommation électrique de 835.000 habitants, chauffage compris (...) soit 9 % de la consommation électrique totale de la Bretagne", très déficitaire selon son promoteur.

Une triple catastrophe

Hier favorables au projet, situé à environ 17 km du cap Fréhel et d'Erquy, des élus ont évolué. Thierry Simelière (UDI), maire de Saint-Quay-Portrieux, grand port coquiller de la baie, se dit ainsi "de plus en plus dubitatif". "On nous avait vendu un modèle économique, mais sur la baie en termes d'emplois, il n'y a rien", interpelle celui qui est en charge de la politique de la mer à l'agglomération de Saint-Brieuc. "Quand on creuse, on change d'avis", abonde Marc Le Fur, qui voit venir "une triple catastrophe : économique, écologique et touristique".
"Ce parc est extrêmement coûteux, c'est le plus cher d'Europe, voire du monde", affirme-t-il. L'énergie sera achetée par l’État 155 euros le MWh, quand "les pouvoirs publics estiment le prix du marché aux environs de 50 euros le MWh", et ce, sur vingt ans. Ailes Marines explique ce tarif par la nature du site, "l'un des plus complexes au monde, du fait de la nature des fonds marins (...) et des conditions de mer". Quant à la prise en charge du raccordement entre les éoliennes et la terre par RTE (Réseau de transport d'électricité), dénoncée par les détracteurs du projet, elle a été décidée par le gouvernement pour les parcs éoliens en mer, précise le constructeur.

Clarisse Lucas

Mardi 3 Novembre 2020



Lu 924 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide

























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal