Jean-Frédéric Laurent : "Port Réunion est maintenant sur les cartes des armateurs"


Le directeur du port réunionnais est satisfait de la massification des flux et des bienfaits qu'elle apporte à l'économie locale. Pour lui, le potentiel du nouveau hub est pratiquement illimité.


© Port Réunion
© Port Réunion
Jean-Frédéric Laurent, le président du directoire, s'attend à vivre une période plus calme après avoir accompagné la mutation de Port Réunion ces deux dernières années, tout en continuant d'en récolter les fruits : "2017 est une année de consolidation, de montée en puissance. Nous n'attendons pas de grands changements dans les dessertes mais une augmentation des volumes de transbordement".
Il affiche sa satisfaction d'avoir vu le port passer dans une autre dimension : "Nous avons passé une période très enthousiasmante. 30 % de hausse d'activité, ce n'était pas facile à digérer. La mise en place de ce projet de hub est une réussite. Port Réunion est maintenant sur les cartes des armateurs. Nous avons renversé la vapeur car nous étions un port feederisé, aujourd'hui deux tiers de nos lignes sont des services directs. Nous avons gagné 6 à 7 jours de transit-time, pour être entre 15 et 17 jours de toutes les destinations. Cela a permis à certaines entreprises de modifier leur sourcing et cela va continuer en 2017". Jean-François Laurent a annoncé le lancement d'une étude pour mesurer plus concrètement l'impact économique de cette évolution portuaire sur l'île.
Afin d'absorber la forte croissance du trafic, le port a réorganisé la circulation des camions sur les quais, avant de passer prochainement à un remaniement plus profond. "Ces aménagements sont aussi liés aux investissements des acconiers, qui se sont dotés de treize chariots supplémentaires, souligne le directeur. Nous avons traité 330.000 EVP sans trop de problèmes, nous avons encore une marge progression".
Néanmoins, il faut d'ores et déjà penser aux étapes suivantes : "Nous fonctionnons avec six portiques dont trois ZPMC neufs et nous devrons bientôt en remplacer deux datant des années 90". De même, la généralisation des navires de 14.000 EVP sur les routes Est-Ouest qui pousse les navires de 8.000 à 10.000 EVP vers les ports tels que celui de La Réunion, fait qu'"il va falloir penser à draguer de nouveau bientôt".
Jean-François Laurent prévoit de lancer cette année plusieurs études et la réflexion sur le prochain projet stratégique. "Le projet le plus mature est la remise à niveau du terre-plein du terminal à conteneurs (éclairage, chaîne de contrôles, locaux pour la douane et les contrôles phytosanitaires, prises frigo, etc.). Il s'agit de moderniser des équipements datant des années 80".
Pour le directeur du port, le potentiel du hub est pour le moment sans limite : "Le marché du transbordement dans la région n'est pas infini mais en tout cas très vaste. La montée en puissance de Port Réunion ne s'est pas faite au détriment de Maurice ou Tamatave, bien au contraire, elle permet d'avoir une alternative de fiabilité supplémentaire. On avait estimé il y a quelques années que les routes au large de Madagascar voyaient passer 6 à 7 millions d'EVP par an". Selon Jean-François Laurent, l'objectif des 100.000 EVP transbordés en 2018 (73.981 EVP en 2016) pourrait être atteint plus tôt que prévu.

Franck André

Mercredi 31 Mai 2017



Lu 322 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy