Jean-Marc Janaillac très réservé sur une éventuelle privatisation des aéroports



Jean-Marc Janaillac © KLM
Jean-Marc Janaillac © KLM
Le PDG d'Air France-KLM Jean-Marc Janaillac a demandé à l'État de ne pas s'en tenir uniquement à "la logique budgétaire" dans sa décision de privatiser ou non des aéroports parisiens.
Le nom de Groupe ADP, gestionnaire des aéroports parisiens et dont l'État détient 50,6 % du capital, revient avec insistance dans le cadre du programme de cessions d'actifs de l'État, tout comme ceux d'Orange et de la Française des jeux (FDJ).
"Une privatisation éventuelle de Paris Aéroport ne saurait simplement se concevoir dans une logique budgétaire. Elle devrait avant tout poursuivre l'ambition de doter le transport aérien français, dont le groupe Air France-KLM constitue une composante majeure, d'un outil aéroportuaire efficace et de qualité", écrit Jean-Marc Janaillac dans une tribune publiée dans Le Monde jeudi 7 décembre.
Selon lui, "en matière d'organisation, il est essentiel de privilégier un schéma dans lequel l'État resterait propriétaire des aéroports et en confierait simplement la gestion en concession à une société privée".
"Cela permettrait de prémunir les compagnies aériennes contre l'acquisition des terrains, aujourd'hui propriété de Paris Aéroport, par un acteur privé qui pourrait négliger l'essor de l'aéroport au bénéfice d'autres intérêts plus rémunérateurs", ajoute-t-il.
Pour le PDG d'Air France-KLM, "une privatisation ne saurait ainsi se concevoir que dans le cadre de conditions précises, équilibrées et protectrices des intérêts des compagnies aériennes qui évoluent dans un environnement extrêmement concurrentiel".
Le dossier de la privatisation des aéroports de Paris "est en réflexion à l'Élysée", a rapporté jeudi Fabrice Michaud de la CGT-Transports, à l'issue d'une rencontre entre une délégation du syndicat et un conseiller d'Édouard Philippe. La question du patrimoine immobilier est "un point majeur et bloquant", selon lui.
Aéroports de Paris est propriétaire de l'ensemble de son domaine foncier qui s'étend sur 6.686 hectares, dont 423 ha de réserves foncières dédiées à l'immobilier.

AFP

Vendredi 8 Décembre 2017



Lu 633 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 25 Avril 2018 - 16:22 Aéroport de Bâle-Mulhouse : stop au bruit


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse