Kühne+Nagel porté notamment par le transit maritime


Le groupe suisse de transport et de logistique Kühne+Nagel a publié des chiffres en hausse pour 2013 bien que légèrement en deçà des attentes, après une plus grande sélectivité dans ses contrats l'an passé, en particulier dans la commission de transport maritime.


La route et le rail sont restés décevants © Kühne+Nagel
La route et le rail sont restés décevants © Kühne+Nagel
Sur l'exercice écoulé, le bénéfice net de Kühne+Nagel a enregistré une progression de 23,3 % à 607 millions de francs suisses (500 millions d'euros). Ce vif rebond s'explique en partie par un effet de base puisque les comptes du groupe en 2012 avaient été plombés par une amende de 65 millions de francs suisses qui lui avait infligée par Bruxelles, aux côtés d'autres entreprises du secteur, pour entente sur les prix dans le transit aérien. Son résultat d'exploitation est quant à lui ressorti en hausse de 20,2 % à 761 millions de francs suisses tandis que son chiffre d'affaires s'est étoffé de 0,8 % à 20,9 milliards. Ces chiffres s'inscrivent toutefois en deçà des attentes des analystes interrogés par l'agence AWP qui tablaient en moyenne sur un résultat d'exploitation de 766 millions de francs suisses et des recettes de 21,2 milliards.
"En 2013, le groupe Kühne+Nagel s'est pleinement concentré sur la croissance profitable", a commenté Detlef Trefzger, son directeur général. Dans le transit maritime, en particulier, le groupe suisse s'est montré sélectif, ce qui lui a permis de maintenir ses marges malgré une forte volatilité des tarifs sur ce segment, a-t-il souligné. L'an passé, Kühne+Nagel a ainsi gagné des parts de marché sur les lignes transatlantique et transpacifique mais s'est tenu à l'écart de la concurrence intense sur les routes maritimes reliant l'Europe à l'Asie.

+ 4 % dans le fret aérien

Le directeur général a également mis en lumière la performance dans le transit aérien, où le tonnage a augmenté de 4 %, ainsi que les progrès dans les contrats de logistique, grâce à un programme de rationalisation qui s'est traduit par la fermeture de quelque quarante sites non rentables. Ses activités dans la commission de transport routière et ferroviaire sont cependant restées à la traîne, les analystes relevant néanmoins un redressement progressif au fil de l'année sur ce segment hautement concurrentiel. "La route et le rail sont restés décevants malgré les initiatives d'optimisation qui ont débuté", a toutefois jugé Philipp Gamper, analyste chez J. Safra Sarasin, dans une note de recherche.

"Dans le transit maritime, le groupe suisse s'est montré sélectif"


Au titre de l'exercice 2013, le conseil d'administration va proposer aux actionnaires un dividende de 3,85 francs suisses par titre, contre 3,50 francs suisses l'année précédente, auquel s'ajoute un dividende extraordinaire de 2 francs suisses par action. Bien que ces résultats apparaissent "solides à première vue", une partie de ces développements positifs sont déjà intégrés dans le cours de l'action, ont souligné les analystes de la banque Notenstein, qui rappellent que le dividende extraordinaire était déjà en partie anticipé.
À 9 h 49, le titre chutait de 3,82 % à 120,80 francs suisses alors que l'indice SMI des valeurs vedettes de la place suisse perdait 1,30 %. Depuis fin juin, son point bas sur un an, le titre s'est adjugé plus de 26 %, porté par les attentes plus positives des investisseurs sur les perspectives de l'économie mondiale. "L'action n'est en conséquence plus une bonne affaire à l'avenir", ont estimé les analystes de Notenstein.

AFP

Lundi 3 Mars 2014



Lu 187 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy