L’Afrique fait preuve de résilience économique, selon Centrimex


Dans une conjoncture marquée par la crise sanitaire, le groupe Centrimex dit avoir rapidement retrouvé ses marques en Afrique subsaharienne. Son directeur commercial, Éric Liautard, est convaincu que le continent a su prouver "sa résilience".


© Centrimex
© Centrimex
Pour Éric Liautard, le directeur commercial de Centrimex, "l’année 2020 ne s’est pas déroulée comme prévu". Le commissionnaire de transport de la région marseillaise, spécialiste de l'Afrique, a lui aussi souffert des semaines de grève des personnels portuaires en début d’année qui ont pénalisé le marché français, puis des premiers effets de la crise sanitaire qui a impacté la Chine jusqu’au Nouvel an lunaire, avant de se généraliser pour devenir une pandémie.
Il souligne que les volumes que l’Europe avait récupérés à destination de l’Afrique au premier trimestre, lorsque certains industriels avaient décidé de relocaliser leur production, ont été ont perdus au deuxième trimestre de l’année, lorsque l’économie chinoise s’est tirée d’affaire dès le mois d’avril. "On a découvert la bascule inverse dès le second semestre", note-t-il, "l’Afrique subsaharienne est redevenue très dépendante de la Chine".

"Le marché africain est moins soumis aux dérèglements mondiaux"


Globalement, il constate toutefois que le continent a été moins affecté par la crise sanitaire que d’autres régions du monde.
Tirant le bilan de l’année écoulée pour les pays du continent, il estime que la Côte d’Ivoire et le Gabon ont plutôt bien "fonctionné", en dépit du confinement de quatre semaines qui s’est déroulé au printemps. "Le Sénégal a plutôt bien tiré son épingle du jeu. Quant au Togo et au Bénin, ils s’en sont bien sortis", constate-t-il.
Éric Liautard observe que le marché africain s’est en effet montré "moins soumis aux dérèglements mondiaux et qu’il existe une véritable résilience de l’économie" du continent.
L’autre conclusion tirée au cours de l’année est que Centrimex a pu "retrouver ses marques rapidement". Selon lui, "70 à 80 % des salariés sont retournés sur le lieu de travail partout dans les agences africaines". Il constate enfin "la rapidité de capacité d’adaptation" du groupe, grâce, selon lui, à l’implication du personnel, épaulé par le système informatique mis en place par la société.

LCL : le 20 pieds reste essentiel pour la fréquence des départs

Éric Liautard souligne l’essor des services de groupage mis en place par le commissionnaire de transport à l’international. L’entreprise les a étendus au Liban, à la Turquie, à la Chine mais aussi à l’Italie et au Maroc. Il indique que ces services sont assurés en conteneurs de 20 pieds ou de 40 pieds. Mais, selon lui, "le 20 pieds reste essentiel" pour le LCL, car "il permet d’assurer les fréquences de départs".
Pour le groupage comme pour le conteneur complet, la carence d’équipement (20 pieds et 40 pieds) sur le marché reste à ses yeux un problème difficile à affronter.
Que ce soit au travers d’agences en propre, dans le cadre de partenariats avec des transitaires locaux ou au travers de réseaux d’agents (Tandem et CGLI), Centrimex a développé ces dernières années sa présence en Afrique de l’Ouest et du Sud.
Bien que n’étant pas encore implanté en Afrique de l’Est, la direction constate la poursuite du développement des échanges avec l’Asie. Quant à l’Afrique australe, elle se félicite de bénéficier de trafics de niche intra-africains avec des volumes de fruits et légumes, de vin, etc. Elle rappelle toutefois que l’Afrique du Sud a particulièrement souffert du coronavirus en 2020. Selon Éric Liautard, une surproduction a été constatée dans le pays pour les pommes de terre et les citrons.

Le continent se trouve propulsé "dans le monde d’après"

Le développement de l'outil numérique en Afrique subsaharienne apporte une récompense à Centrimex, qui a investi dans les technologies de l’information. Le directeur commercial du groupe estime que le continent se trouve déjà propulsé "dans le monde d’après". Il souligne à cet égard le partenariat qui lie l’entreprise à l’incubateur marseillais Zebox.
Pour 2021, le transitaire souhaite consolider ses marques en matière de groupage et dans le "project cargo". Son PDG Philippe Haddad entend mener à bien pour l’année à venir une stratégie de croissance externe. Reste à savoir dans quelle région du monde l’opération sera conduite.

Vincent Calabrèse

Lundi 4 Janvier 2021



Lu 18 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide

























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal