L'Algérie suspend un traité de coopération avec l’Espagne


Alger a suspendu un "traité d'amitié, de bon voisinage et de coopération" conclu en 2002 avec l'Espagne, après le revirement de Madrid sur le dossier du Sahara occidental pour s'aligner sur la position du Maroc.


© Port d'Alger
© Port d'Alger
Estimant que la nouvelle position des autorités espagnoles sur le dossier du Sahara occidental était en "violation de leurs obligations juridique, morale et politique", l'Algérie "a décidé de procéder, le 8 juin 2022, à la suspension immédiate du Traité d'amitié, de bon voisinage et de coopération qu'elle a conclu le 8 octobre 2002 avec le royaume d'Espagne et qui encadrait le développement des relations entre les deux pays", a indiqué la présidence algérienne.

Le traité prévoyait le renforcement du dialogue politique entre les deux pays et le développement de la coopération dans les domaines économique, financier, éducatif et de la défense. Un organisme bancaire clé en Algérie a d'ores et déjà annoncé des restrictions sur les transactions commerciales avec l'Espagne, après la suspension de ce traité, selon un document publié par des médias locaux, peu après l'annonce de la suspension du traité hispano-algérien.

"Le gouvernement espagnol regrette l'annonce de la présidence" algérienne, ont indiqué des sources diplomatiques espagnoles, ajoutant que l'Espagne "considère l'Algérie comme un pays voisin et ami et réitère sa disponibilité entière pour continuer à maintenir et à développer les relations spéciales de coopération entre les deux pays".

Madrid a opéré le 18 mars un changement de position radical sur le dossier sensible du Sahara occidental en apportant son soutien au projet d'autonomie marocain, suscitant la colère d'Alger, principal soutien du mouvement indépendantiste sahraoui du Front Polisario.

"Ces mêmes autorités [espagnoles] qui assument la responsabilité d'un revirement injustifiable de leur position depuis les annonces du 18 mars 2022 par lesquelles le gouvernement espagnol actuel a apporté son plein soutien à la formule illégale et illégitime de l'autonomie interne préconisée par la puissance occupante, s'emploient à promouvoir un fait accompli colonial en usant d'arguments fallacieux", a ajouté la présidence algérienne.

Hausse des prix du gaz algérien

La question du Sahara occidental, ancienne colonie espagnole considérée comme un "territoire non autonome" par l'ONU, oppose depuis des décennies le Maroc – qui en contrôle 80 % – aux indépendantistes du Front Polisario. Au lendemain du revirement espagnol, Alger a rappelé son ambassadeur en Espagne et la compagnie nationale d'hydrocarbures Sonatrach a évoqué une hausse des prix du gaz algérien livré à l'Espagne.

La volte-face espagnole a mis fin à une grave crise diplomatique ayant opposé Madrid et Rabat durant près d'un an, marquée par l'arrivée mi-mai 2021 de plus de 10.000 migrants en 48 heures dans l'enclave espagnole de Ceuta, à la faveur d'un relâchement des contrôles par les autorités marocaines.

À cet égard, le Premier ministre espagnol, Pedro Sanchez, a affirmé que son pays "ne tolérera pas" l'usage de "l'immigration clandestine comme arme de pression", dans un avertissement indirect à Rabat.

La crise entre les deux pays a été provoquée par l'accueil en Espagne en avril 2021 du chef du Polisario, Brahim Ghali, pour y être soigné du Covid-19. Dans un rapport confidentiel révélé par "El Pais", les services de renseignements espagnols ont affirmé que l'accueil de Brahim Ghali avait été utilisé par Rabat "comme une magnifique opportunité pour obtenir de plus grandes concessions" de l'Espagne.

Abdellah Cheballah

Jeudi 9 Juin 2022



Lu 1007 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 28 Juin 2022 - 18:07 Sofrilog renforce ses offres "transport"


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide




































 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal