L'Araf défend une séparation entre SNCF et RFF


Un regroupement de la SNCF et de RFF au sein d'une holding comporte des inconvénients dont celui de voir la dette de RFF requalifiée en dette d’État, a affirmé mardi 13 mars le président de l'Araf, Pierre Cardo, qui prône un système séparé.


© RFF/Capa/Marie Genel (Toma)
© RFF/Capa/Marie Genel (Toma)
L'Autorité de régulation ferroviaire (Araf) défend une séparation nette entre SNCF et RFF. Selon Pierre Cardo, qui présentait le premier bilan annuel de l'Autorité créée en 2009, le modèle de la holding risque de voir la dette du gestionnaire du réseau ferré RFF (28 milliards d'euros en 2010) "requalifiée en dette d’État, ce qui constituerait un handicap vis-à-vis des autorités européennes". Pour le patron de l'Araf, ce modèle de gouvernance fait aussi peser des incertitudes sur le coût des emprunts de la nouvelle entité. "Seront-ils alignés sur les taux assez bas de RFF (autour de 4 %) ou rehaussés par la notation de la SNCF si elle devait contrôler la holding", s'est-il interrogé. Il relève en outre que la Commission européenne, "attachée à la claire séparation des fonctions de gestionnaire de l'infrastructure et d'opérateur ferroviaire", pourrait s'y opposer.

Une holding à l'allemande

Les Assises du ferroviaire, organisées l'automne dernier par le gouvernement, avaient préconisé l'adoption d'un modèle à l'allemande, articulé autour d'une holding, pour sortir du système actuel souffrant d'un partage alambiqué des rôles et des compétences entre la SNCF et RFF. Cette solution a aussi la faveur de la SNCF "qui s'appuie sur sa connaissance du réseau, son savoir-faire et son désir de coordonner l'ensemble", a dit M. Cardo. À l'issue des Assises, le gouvernement avait demandé que soit cherchée une "troisième voie", c'est-à-dire un modèle spécifique à la France.

«À la recherche d'un modèle spécifique à la France»


Pierre Cardo a, par ailleurs, énoncé les avantages d'un second modèle séparant clairement les fonctions de gestionnaire de l'infrastructure et d'opérateur ferroviaire. "Il faut que RFF puisse disposer d'une réelle autorité hiérarchique sur les services censés lui permettre de réaliser ces missions", a-t-il affirmé, laissant entendre que ce second modèle avait sa préférence. Selon M. Cardo, cette option offre également l'avantage d'éviter "toute modification du statut d'établissement public à caractère industriel et commercial (Epic) de RFF qui, au sein d'une holding, ne pourrait pas juridiquement être filiale d'un autre Epic". "Pour autant ce choix appartient au politique, quelle que soit la décision qui sera prise, ce qui est important et vital pour notre système ferroviaire c'est qu'elle soit prise", a conclu Pierre Cardo.
Une loi de 1997 a séparé la gestion des infrastructures, attribuée à RFF, de l'exploitation du réseau dévolue aux entreprises ferroviaires (l'opérateur historique SNCF, et les nouveaux entrants). Mais la SNCF abrite toujours et gère pour le compte de RFF la Direction de la circulation ferroviaire (DCF) ou SNCF Infra (maintenance et entretien). Le dispositif prévoit également que la SNCF acquitte à RFF une redevance (péage) pour l'utilisation des voies et la partie ferroviaire des gares.

AFP

Mercredi 14 Mars 2012





     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy