L'État s’engage auprès des transporteurs


Les transporteurs routiers vont pouvoir compter sur le soutien de l’État pour relever leurs défis. Le message que Clément Beaune, le ministre délégué en charge des Transports, a délivré au dernier congrès de la Fédération nationale des transports routiers se voulait rassurant pour une profession.


Clément Beaune, ministre délégué, en charge des Transports, au 76e congrès de la FNTR, le 22 septembre à Montrouge © FNTR
Clément Beaune, ministre délégué, en charge des Transports, au 76e congrès de la FNTR, le 22 septembre à Montrouge © FNTR
Le principal défi des transporteurs routiers "est de maintenir leurs marges", selon Carine Jupin, la directrice régionale de la Banque de France. Au 76e congrès de la FNTR, elle a souligné pour la profession la nécessité "de répercuter l’augmentation de ses coûts de revient dans les tarifs".

Les professionnels de la route se sont vu assurer de la part de Clément Beaune, le ministre délégué en charge des Transports, que l’État "jouera aussi son rôle". Il a assuré les transporteurs du soutien du gouvernement dans l’application du mécanisme de répercussion des prix du carburant à leurs clients.

Pas de hausse de la TICPE

"Les aides publiques à la cuve et à la pompe seront maintenues jusqu’à la fin de l’année et aucune augmentation de la TICPE (taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques, NDLR) n’est prévue en 2023. L’État sécurisera les approvisionnements de carburant et d’Adblue, cet hiver et au-delà ", a-t-il ajouté.

Et d'affirmer que "dans le budget 2023, le gouvernement définira d’autres mécanismes d’accompagnement pour venir en aide aux entreprises de transport ", pour l’achat de véhicules notamment. Clément Beaune a confirmé, en revanche, que "ces aides ne seront pas défiscalisées ", malgré la demande des organisations professionnelles de la filière.

Coordonner la décarbonation

Le ministre chargé des Transports a souhaité rassurer les transporteurs sur l’évolution du congé de fin d’activité (CFA) dans le secteur également. "L’État sera au rendez-vous et il n’y aura pas de rupture de ce régime en 2023". Il a prévenu, toutefois, que "le CFA devra s’articuler avec la réforme des retraites à venir". Face à la pénurie de main d’œuvre dans la profession, il a renvoyé à la charte "Développement de l’emploi et des compétences", signée entre les pouvoirs publics et les représentants de la branche, le 7 mars dernier. Un dispositif qui vise, notamment, à améliorer les conditions de travail des salariés du secteur.

Dans ce cadre, "nous abordons tous les sujets d’attractivité sans tabous", a déclaré Clément Beaune citant, à titre d'exemple, l’interdiction des chargements et des déchargements des véhicules par les conducteurs.

Le ministre a salué les efforts de la profession en matière de sobriété et de transition énergétiques. Évoquant le programme Engagements volontaires pour l’environnement – EVE), Clément Beaune a indiqué qu’il continuerait à coordonner les actions de décarbonation du fret routier. "Le passage au tout électrique ne se fera pas en un an, ni en trois ans, ni même au cours de cette décennie. La décarbonation du transport routier n’est pas une option toutefois", a-t-il prévenu.

Érick Demangeon

Mercredi 28 Septembre 2022



Lu 2685 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 30 Novembre 2022 - 17:07 Scania teste des camions autonomes en Suède


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide




































 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal