L’OMI s’attaque au carbone noir


Le carbone noir, nom donné aux particules polluantes provenant notamment du fioul lourd qui propulse les navires, se retrouve sur la calotte glaciaire de l'Arctique et contribue à l'accélération de sa fonte.


© WWF
© WWF
L'Organisation maritime internationale (OMI) s'est emparée du fléau du carbone noir, particules polluantes provenant notamment du fioul lourd qui propulse les navires et contribue à l'accélération de la fonte des glaces le 26 novembre à l'issue d'une semaine de discussions lors du 77e Comité de la protection du milieu marin (MEPC).

L'OMI "encourage les États membres à commencer à s'attaquer à la menace que représentent les émissions de carbone noir" et "les prie instamment, ainsi que les exploitants de navires, d'utiliser des carburants de substitution [et non du fioul lourd, NDLR] lorsqu'ils opèrent dans l'Arctique ou à proximité".

L'ONG Clean Arctic Alliance a salué cette décision dans la foulée mais a exprimé sa déception "sur un texte édulcoré, vidé de sa substance afin d'atteindre un consensus et d'apaiser un petit groupe de pays opposés qui se font entendre". La Russie, la Chine, l'Inde, le Japon, l'Arabie saoudite, les Émirats arabes unis et l'Angola sont pointés du doigt par l'association de défense de l'environnement. C'est un "premier pas", a néanmoins reconnu Sian Prior, conseiller principal de Clean Arctic Alliance.

Pas de fonds R&D

"Les mesures prises lors de cette session sont vraiment importantes, surtout après la COP26", s'est par ailleurs félicité le secrétaire général de l'OMI Kitack Lim en conclusion du MEPC 77. "Il sera crucial de renforcer l'ambition de la stratégie initiale de l'OMI en matière de gaz à effets de serre", a-t-il estimé, un sujet débattu au cours de la semaine mais reporté au prochain MEPC.

L'organisation spécialisée de l'ONU s'est engagée à garantir une réduction de 40 % de l'intensité carbone de l'industrie qu'elle encadre d'ici 2030 par rapport à 2008, mais cherche à se donner des objectifs de long terme plus ambitieux. Lors de cette semaine de travail, l'OMI a par ailleurs écarté la création d'un fonds dédié à la recherche et développement défendu par les industriels.

Plusieurs organisations internationales du transport maritime portent depuis fin 2019 la création d'un fonds pour l'innovation financé par une taxe sur le carburant afin de conduire des projets pour réduire l'empreinte carbone du secteur. La Chambre internationale du transport maritime (ICS), qui dit représenter 80 % de la flotte marchande mondiale, a regretté une "occasion manquée".

Le transport maritime représente actuellement 2 % à 3 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre, selon l'Institut supérieur d'économie maritime (Isemar), soit davantage que le transport aérien.

AFP

Lundi 29 Novembre 2021



Lu 1013 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide




































 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal