L’UE ouvre une enquête sur des aides de la France à Fret SNCF


Le soutien financier de la France à Fret SNCF, filiale de la société nationale des chemins de fer chroniquement déficitaire, pourrait violer les règles de l'UE, a estimé la Commission européenne.


© Fret SNCF
© Fret SNCF
La Commission Européenne a ouvert une enquête visant les aides d’État accordées par la France à Fret SNCF.
Bruxelles entend vérifier que la filiale de la SNCF n'a pas bénéficié d'un avantage économique indu vis-à-vis de ses rivaux, dans le secteur très concurrentiel du transport de marchandises.

La Commission "craint que certaines mesures en faveur de Fret SNCF, octroyées pendant la période 2007-2019, ne soient pas conformes aux règles de l'UE en matière d'aides d'État", a-t-elle déclaré. Pendant cette période, les pertes de Fret SNCF SAS, filiale à 100 % du groupe ferroviaire public français SNCF, ont été "continuellement couvertes" par la société mère "au moyen des avances de trésorerie intragroupe, qui constituent des ressources publiques en raison de l'actionnariat et du contrôle étatiques", a expliqué l'exécutif européen, gardien de la concurrence dans l'UE.

L'enquête portera notamment sur les avances de trésorerie effectuées par la SNCF à partir de début 2007 et jusqu'à sa transformation en société commerciale au 1er janvier 2020. Leur montant est estimé entre 4 et 4,3 milliards d'euros.

La commission examinera aussi l'annulation de la dette financière (d'un montant total de 5,3 milliards d'euros, incluant les avances de trésorerie) de Fret SNCF en 2019 ainsi qu'une injection de capital à hauteur de 170 millions d'euros dans cette filiale, au moment de sa transformation en société commerciale.

Le ministère des Transports "pleinement mobilisé"

"L'ouverture d'une enquête approfondie donne à la France et aux autres tiers intéressés, y compris le bénéficiaire, la possibilité de faire part de leurs observations. Elle ne préjuge en rien de l'issue de l'enquête", a souligné la Commission. De son côté, l'État français a dit prendre acte de l'ouverture de la procédure.

Le ministère des Transports s'est dit "pleinement mobilisé pour apporter tous les éléments de réponse pertinents à la Commission" et "confiant dans la volonté mutuelle de garantir l'avenir du développement du fret ferroviaire". Le gouvernement "rappelle que le groupe SNCF a contribué à maintenir l'activité de fret en France alors que le transport ferroviaire de marchandises faisait face à une concurrence accrue".

Il souligne le rôle clé de l'entreprise face à l'urgence climatique, le transport par train représentant une solution décarbonée.
"Nous sommes plus que jamais déterminés à garantir et à développer la place du fret ferroviaire en France", a souligné le ministre des Transports, Clément Beaune.

La CGT a dénoncé pour sa part la transformation de Fret SNCF en société de droit privé, selon un montage élaboré sous l'autorité de la ministre des Transports de l'époque, Élisabeth Borne, l'actuelle Première ministre.

Le syndicat dénonce une "procédure scandaleuse" de la part de Bruxelles qui risque d'entraîner la mort de Fret SNCF.
Cette société "pourrait à terme être liquidée avec les conséquences sociales, économiques et environnementales induites", alerte la CGT, en appelant à une "riposte massive" des cheminots.

Daniel Aronssohn

Jeudi 19 Janvier 2023



Lu 1036 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide




































 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal