L'UE pressée d’assouplir les règles sur les créneaux


La Commission européenne est sous pression pour assouplir encore les règles sur l'attribution des créneaux aéroportuaires des compagnies aériennes dans l'UE qui peuvent occasionner des vols à vide dans le contexte de la pandémie.


© Lot
© Lot
Le ministre belge de la Mobilité, Georges Gilkinet, a écrit le 3 janvier 2022 à la commissaire européenne aux Transports, Adina Valean, pour faire cesser une aberration économique et environnementale dénoncée par le secteur aérien.

En temps normal, les règles européennes prévoient que les compagnies doivent utiliser au moins 80 % des créneaux de décollage et d'atterrissage qui leur sont attribués dans les aéroports, sans quoi elles perdent leurs droits la saison suivante. Ces règles ont été rendues inapplicables par l'effondrement de la demande de billets et la crise historique du secteur provoquée par la pandémie de coronavirus.

Après la suspension du règlement en mars 2020 pour éviter que les compagnies n'opèrent des vols à vide dans le but de garder leurs créneaux, Bruxelles avait recommandé un retour progressif à la normale à la suite du redressement partiel du trafic.

Depuis le 28 mars 2021, les compagnies sont tenues d'utiliser 50 % de leurs créneaux de décollage et d'atterrissage pour pouvoir les conserver, mais ce niveau est jugé excessif par le secteur aérien, encore convalescent, notamment après l'apparition du variant Omicron qui a provoqué une nouvelle chute des réservations cet hiver.

Circonstances exceptionnelles

Le 15 décembre, Bruxelles a annoncé que ce seuil serait encore augmenté à 64 % pour la prochaine saison d'été, du 28 mars au 29 octobre, provoquant la colère des compagnies aériennes. Dans son courrier à la Commission, Georges Gilkinet réclame un nouvel abaissement de ce seuil, évoquant des circonstances exceptionnelles.

Le PDG du groupe Lufthansa, Carsten Spohr, a averti le 23 décembre qu'il serait contraint d'opérer "18.000 vols inutiles" durant l'hiver "seulement pour conserver ses droits de décollage et d'atterrissage", dans une interview au quotidien "FAZ".

"Malgré nos demandes pressantes pour plus de flexibilité, l'UE a approuvé une règle d'utilisation de 50 % [...] clairement irréaliste", a déclaré un porte-parole de l'Association du transport aérien international (Iata), qui représente la grande majorité des compagnies.

Air France, "qui n'a jamais opéré de vol à vide pour conserver des créneaux horaires et ne prévoit pas de le faire" s'est dite "favorable à une réévaluation de ces règles pour que les compagnies continuent d'assurer des vols uniquement quand la demande le justifie".

Bruxelles explique sa fermeté par un impératif de concurrence. Un porte-parole de la Commission a invoqué le 5 janvier 2022 "la nécessité de veiller à ce que la capacité aéroportuaire soit utilisée de manière concurrentielle au profit de tous les consommateurs".

AFP

Jeudi 6 Janvier 2022



Lu 681 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide




































 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal