L'UE vers une force navale anti-passeurs



À ce stade, quatre navires participent à la mission EU Navfor Med © EU Navfor
À ce stade, quatre navires participent à la mission EU Navfor Med © EU Navfor
L'Union européenne envisage d'intervenir directement contre les réseaux criminels de passeurs de migrants en élargissant les compétences de la mission navale qu'elle a déployée en Méditerranée, selon des sources concordantes mardi 1er septembre. Le commandant d'EU Navfor Med, l'amiral Enrico Credendino, a proposé aux vingt-huit États membres de l'UE de passer à une phase plus offensive, deux mois après le lancement de cette mission jusqu'ici cantonnée à la surveillance depuis les eaux internationales de ces réseaux qui opèrent au départ des côtes libyennes. "Sur la base de son évaluation militaire, il a proposé de passer à la seconde phase de l'opération en suivant le droit international applicable, ce qui voudrait dire, à ce stade, opérer en haute mer", a déclaré mardi un porte-parole de l'UE pour les Affaires étrangères, Catherine Ray. Concrètement, dans le cadre de cette seconde phase, les navires de guerre européens pourront arraisonner, fouiller, saisir et dérouter des navires suspectés de servir aux passeurs, mais à condition de ne pas entrer dans les eaux territoriales libyennes. La chef de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, soutient l'amiral Credendino dans cette démarche, a précisé Catherine Ray. Federica Mogherini présidera jeudi 3 septembre à Luxembourg une réunion informelle des ministres européens de la Défense, puis des Affaires étrangères vendredi 4 et samedi 5 septembre, ce qui permettra de sonder les positions des vingt-huit États membres.
"Il n'y a pas franchement à ce stade de réserve pour passer à cette phase", a indiqué une source diplomatique. "Un groupe de pays est franchement pour", a précisé de son côté l'ambassadeur d'un pays membre, mais le représentant d'un autre État membre a lui réclamé "un argumentaire plus développé" avant de pouvoir décider. Cette montée en puissance suppose que plusieurs bâtiments de guerre, équipés d'hélicoptères et d'avions de surveillance, viennent renforcer l'opération. À ce stade, quatre navires - un vaisseau amiral italien, un britannique et deux allemands - participent à la mission EU Navfor Med. La décision formelle, suivie du lancement de cette seconde phase, pourrait intervenir en octobre. L'Union européenne avait décidé de mettre cette mission sur pied après un naufrage dramatique au large de la Libye qui avait coûté la vie à 700 personnes en avril. EU Navfor Med est censée in fine détruire les embarcations utilisées par les trafiquants au plus près des côtes libyennes, notamment les "bateaux mères" qui servent à tracter en haute mer des radeaux de fortune chargés de migrants, et arrêter des suspects. Mais, en l'absence d'une résolution du Conseil de sécurité autorisant l'usage de la force dans les eaux territoriales libyennes, les Européens sont obligés de limiter pour l'heure leur action aux eaux internationales. Lors de leurs patrouilles en Méditerranée, les navires de l'opération ont participé cet été à neuf opérations de secours de barques de migrants en difficulté, contribuant à sauver du naufrage 1.400 personnes, a affirmé Catherine Ray.

AFP

Mercredi 2 Septembre 2015



Lu 130 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy