L’Union maritime 06 réclame un nouveau port pour Nice


André Gaillard, président de l’Union maritime 06 qui regroupe 50 professionnels dans 20 filières soit 600 emplois et 250 millions d'euros, adresse un argumentaire à la Métropole niçoise qui rouvre le dossier.


Étroit et inséré dans la ville le port n'est plus adapté aux trafics © CCI Nice-Côte d’Azur
Étroit et inséré dans la ville le port n'est plus adapté aux trafics © CCI Nice-Côte d’Azur
André Gaillard, chef de la station de pilotage de Nice-Cannes-Villefranche, vit au quotidien l’évolution des trafics notamment sur le port de commerce de Nice propriété de la Métropole et géré par la CCI Nice-Côte d’Azur. "Son insertion historique en cœur de ville avec impact sur les riverains, sa faible capacité d’accueil rend l’infrastructure obsolète pour le développement d’un trafic maritime qui sera dans quelques années la seule alternative crédible pour le désenclavement du territoire et sa logistique".
Il met en regard les opportunités économiques considérables que représente la croisière. "Si Nice avait un port capable d’accueillir à quai les grandes unités, la ville deviendrait tête de ligne pour nombre de compagnies en raison de la proximité d’un aéroport international et sa place au sein d’une région touristique. Les passagers qui transitent actuellement par l’aéroport de Nice vont embarquer à Savone, Toulon, Gênes, voire Marseille. Les grandes compagnies sont très intéressées et pourraient même comme en Italie cofinancer l’infrastructure. Pour la Corse, nous somme le port le plus proche, d’où des rotations plus économiques pour les cars ferries. Il est actuellement utilisé par des passagers d’Europe du Nord, via l’Italie ou l’axe Gap-Digne. Le trafic ciment, dont Nice est toujours le premier exportateur maritime en France, pourrait être fortement développé avec l’apport de cargos plus importants".

"Un port intelligent et multifonctions, multi-activités, multi-capacités"

Le port actuel est aussi inadapté pour assurer la logistique de plus d'1,2 million d'habitants. Il ne dispose que de 900 mètres de quais et ne peut accueillir des unités de plus de 190 mètres. Résultat, en 2019 tous les trafics (Corse, croisière, marchandise) sont en chute. Corsica Ferries a réduit de moitié son programme au départ de Nice, la compagnie Moby Line est partie, la croisière s’affiche en baisse 8 % (- 20 % sur la rade de Villefranche, base arrière de Nice), le trafic ciment a déjà diminué de moitié en sept ans. Autant dire que les recettes portuaires s’affichent en baisse de 20 à 30 % pour la CCI, gestionnaire.
Le port est inadapté pour les nouvelles générations de navires que ce soit car ferries ou croisières, qui seront également plus propres en utilisant le GNL. Ce qui condamne le port actuel à ne recevoir que les unités les plus polluantes. L’association a donc décidé d’appuyer la Métropole qui a fait part en décembre de son intention de relancer les études de faisabilité d’un nouveau port plus à l’ouest de la ville. Une décision liée à l’intégration de la place portuaire de Nice dans le GIE regroupant les ports de commerce français du littoral méditerranéen.
L’emplacement du futur port à proximité de l’aéroport bénéficiera d’une connexion directe avec l’aérien et le routier à proximité du futur Min et du parc d’activités logistique de Nice. Une situation idéale d’autant que le réseau tramway qui arrive à l’aéroport permettra de le desservir directement depuis le centre de Nice. Un atout pour la clientèle croisiériste notamment.
"Il faut en profiter pour créer un port intelligent et multifonctions, multi-activités, multi-capacités pour alléger le trafic routier sur l’A8 saturée. Prévoir par exemple le branchement des navires sur le réseau électrique local". Car selon l’Union, les futurs besoins logistiques du territoire ne pourront être assurés que par le maritime face à une A8 et une voie ferrée limitée dans leurs capacités de développement. Bref, l’union souhaite une vision à long terme pour une région qui doit trouver dans le transport maritime et la nouvelle infrastructure un nouveau moyen de transport tant pour les passagers vers la Corse ou en local, le fret au sens large (bien d’équipement, vivres, carburéacteurs pour l’aéroport, GNL pour les bateaux…) et l’accueil de la croisière avec des têtes de ligne.

Michel BOVAS

Jeudi 11 Avril 2019



Lu 1093 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 22 Octobre 2019 - 11:16 Rencontre à Bahreïn sur la sécurité maritime €


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide























Petites annonces



Les partenaires de l'Antenne



 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Riccobono - 115, chemin des Valettes - 83490 Le Muy