L'Union portuaire rouennaise se mobilise sur le projet stratégique


L'Union portuaire rouennaise vient de tenir son assemblée générale annuelle. À cette occasion, Philippe Dehays a été réélu à sa présidence. Les sujets d'actualité ont été abordés, en particulier celui de la circulation des poids lourds et l'élaboration du projet stratégique.


Les céréales, point fort du trafic rouennais © J.C.C.
Les céréales, point fort du trafic rouennais © J.C.C.
Forte aujourd'hui de 130 membres, l'Union portuaire rouennaise (UPR) suit de très près tous les dossiers qui concernent le port, sa vie au quotidien et son développement. À l'occasion de son assemblée générale, tenue le 24 juin, elle a fait le point des principaux événements de l'année écoulée. Relevant que l'année 2013 s'inscrivait dans la moyenne, Pierre-Marie Hébert, directeur de l'Union a souligné : "En dépit de l'arrêt de Petroplus, 2013 s'est maintenu au niveau de croisière au-delà des 22 millions de tonnes. La progression, il va falloir la reprendre". 2013 s'est déroulée tout de même dans un environnement plus difficile, avec la fermeture du pont Mathilde, l'incident de l'usine Lubrizol, etc. Mais elle a bénéficié aussi d'évènements porteurs comme L'Armada. Par ailleurs, le dossier du Contournement Est de Rouen semble évoluer dans un contexte plus favorable. Concernant plus directement le port, le directeur a indiqué que "la manutention fonctionne bien à Rouen, y compris la maintenance. La manutention, ce n'est plus un sujet".
Dans ses relations avec les collectivités, l'Union souligne qu'il est nécessaire de mener "un combat permanent pour préserver les terrains pour les entreprises". Dans ses relations avec le Grand Port maritime, l'Union remarque que "Rouen est le seul port où le président de l'Union portuaire est membre ès qualité du Conseil de Surveillance". Sur le dossier Haropa, l'Union, qui rappelle qu'elle n'est pas impliquée dans sa gouvernance, regrette le peu de prise en compte des préoccupations rouennaises par ses équipes.

Un groupe de travail sur la circulation des camions

Avant même l'accident (et la fermeture temporaire) du pont Mathilde, la question de la circulation des poids lourds sur l'axe des quais bas de Rouen, voie qui procure un accès direct aux installations portuaires de la rive gauche de la Seine, était posée. Un groupe de travail a été mis en place sur ce sujet, animé notamment par Jean-Philippe Laillé, par ailleurs président du conseil de Développement du Grand Port maritime de Rouen ; très rapidement, ce groupe, formé à l'origine  par l'établissement public, l'union portuaire et plusieurs autres acteurs dont la Ville de Rouen, a été rejoint par plusieurs autres entités (communauté d'agglomération, Conseil général, direction des routes, etc.). Jean-Phillippe Laillé explique : "Nous avons une bonne visibilité des trafics routiers avec ses origines et destinations et des éléments concrets à apporter aux élus. Nous allons restituer les résultats de nos études. Les élus n'ont pas encore pris de décision".
Ajoutons qu'un échange a eu lieu au sujet du futur projet stratégique du Grand Port maritime pour les années 2014-2019. Jean-Philippe Laillé a salué "une mobilisation forte des professionnels, tous secteurs économiques confondus, sur les actions à mener sur les cinq années à venir".
Reconduit dans ses fonctions de président de l'Union portuaire, Philippe Dehays a pour sa part rappelé l'importance de développer les lignes régulières au port. "C'est un combat de tous les jours".
Jean-Claude Cornier


Jean-Claude Cornier

Mercredi 25 Juin 2014



Lu 210 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse