L’aéroport de Lyon-Saint-Exupéry fête ses 40 ans


Il y a quarante ans, le premier avion atterrissait à Lyon-Satolas. Aujourd’hui, Lyon-Saint-Exupéry accueille quarante compagnies aériennes et près de 8,5 millions de passagers. À l’horizon 2020, grâce aux importants travaux en cours concernant le futur Terminal 1, l’aéroport pourra accueillir jusqu’à 15 millions de passagers. Il est le 47e aéroport européen. Il mériterait mieux.


L’aéroport Lyon-Saint Exupéry a inauguré le 10 avril son Centre de commandement des opérations © Lyon-Saint Exupéry
L’aéroport Lyon-Saint Exupéry a inauguré le 10 avril son Centre de commandement des opérations © Lyon-Saint Exupéry
L’aéroport Lyon-Saint-Exupéry a été inauguré par Valéry Giscard d’Estaing. Cet aéroport succédait à l’aéroport de Lyon-Bron aujourd’hui notable plateforme pour l’aviation d’affaires. La décision de créer un nouvel aéroport a été prise dès la fin des années 60. L’aéroport de Lyon-Bron n’était plus en mesure d’absorber le développement du trafic et son gestionnaire, la Chambre de commerce et d’industrie de Lyon, souhaitait doter la région Rhône-Alpes d’un outil de rayonnement à la hauteur de ses ambitions. En 1989, le trafic progressant, il est décidé de lancer un ambitieux programme d’investissements. En dix ans, l’infrastructure évolue favorablement. Une gare TGV est construite près des terminaux et fait sensation avec les ailes de l’architecte Santiago Calatrava, un centre d’affaires sort de terre, la piste B est mise en service, les terminaux sont réaménagés pour accueillir le hub euro-régional d’Air France, un nouveau terminal métallo-textile est rapidement lancé pour les charters des neiges et deux bâtiments de fret stimulent l’essor de l’activité cargo. Le 29 juin 2000, alors que la ville célèbre le centenaire du pilote-écrivain réputé dans le monde entier, Lyon-Satolas devient Lyon-Saint-Exupéry.

Avril 1975-avril 2015

Quelques événements marquants ont jalonné la vie de l’aéroport comme la venue du pape Jean-Paul II en 1986, les JO d’Albertville en 1992, le sommet du G7 en 1996, la Coupe du monde de football en 1998. Les attentats du 11 septembre 2001 conduisent au renforcement des mesures de sûreté dans les aéroports du monde entier.
Le 21 décembre 2006, la société d’exploitation aéroportuaire est créée. Trois mois plus tard, la CCI de Lyon lui transfère la concession des aéroports de Lyon-Bron et de Lyon-Saint-Exupéry renouvelée jusqu’en 2047. Une nouvelle logique entrepreneuriale est lancée avec notamment l’accueil croissant de compagnies et surtout de compagnies à bas tarifs notamment d’EasyJet qui choisit Lyon en 2008 pour implanter sa seconde base française.

"Le 29 juin 2000, Lyon-Satolas devient Lyon-Saint-Exupéry"


En 2011, le public découvre le satellite du Terminal 3, point de départ d’un chantier d’envergure relatif au futur Terminal 1, qui permettra d’accueillir jusqu’à 15 millions de passagers à l’horizon 2020.
En 2012, l’arrivée d’Emirates avec la liaison directe Lyon-Dubaï et la mise en place d’un cargo de cette compagnie chaque jeudi donnent à l’aéroport une dimension enfin un peu plus internationale. De vastes chantiers tertiaires et logistiques sont réalisés dans l’aire de l’aéroport.
L’Assemblée nationale puis le Sénat ont approuvé récemment la privatisation des aéroports de Nice et Lyon, un chapitre délicat de la loi Macron et qui fera couler encore beaucoup d’encre…

Annick Béroud

Mercredi 22 Avril 2015



Lu 458 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy