L'appel d'offres pour la halle J1 de Marseille lancé


Le Grand Port maritime de Marseille a lancé un appel à projets international pour le hangar J1. Un édifice "témoin de l'activité portuaire du siècle dernier", dont la vocation est de générer des recettes pour l'établissement portuaire et de s'inscrire dans le cadre de la "synergie urbaine" avec la Ville de Marseille.


© GPMM
© GPMM
Plus de huit mois après avoir dévoilé le projet, le Grand Port maritime de Marseille (GPMM) a lancé officiellement jeudi 28 juin un appel à projets international pour la reconversion de la halle J1 aux côtés de la Ville de Marseille. Un hangar bâti en front de mer, situé à mi-chemin entre la place de la Joliette et l'emblématique Mucem, d'une superficie totale de 25.000 m2, construit dans les années 1920, sur trois niveaux, d'une longueur de 264 mètres, sur 34 mètres de largeur et d'une hauteur de 23 mètres sous faîtage. La remise des offres initiale est prévue le 15 novembre. L'établissement portuaire procédera à une sélection de quelques offres en mars 2018. Les offres définitives seront remises au cours de l'été. Ce n'est qu'à la fin de l'année qu'un jury international (qui n'est pas encore nommé) désignera le lauréat.
Christine Cabau-Woerhel, la présidente du directoire du GPMM, indique que "le projet doit être prestigieux, innovant, pluriel et devant apporter une diversification".  Les initiateurs de l'appel à projets souhaitent un "projet multiple, avec une dimension architecturale forte, dont l'ambition est de développer l'activité du territoire".

"Un projet compatible avec l'activité d'embarquement pour la Corse et la croisière haut de gamme"


Elle met toutefois en garde : il doit être compatible avec l'activité d'embarquement pour la Corse et la croisière haut de gamme.
À entendre Jean-Marc Forneri, le président du conseil de surveillance du GPMM, si le bâtiment n'est pas classé, il n'est pas question pour autant de le détruire car il a été conçu par la société Eiffel dans les années 1920. L'établissement ne souhaite pas avoir affaire à "des interlocuteurs éparpillés". Il devrait plutôt privilégier la candidature d'un groupement qui ne pourra pas proposer de nouveau centre commercial (sur le modèle des Terrasses du port), ni de casino ni de boîtes de nuit mais un lieu divers où l'on pourrait trouver notamment une résidence hôtelière.

Un revenu "consacré aux améliorations portuaires"

L'appel d'offres concernant la halle J1 doit également inclure l'usage des postes à quai 82 et 84, situés à l'aplomb du bâtiment. Il comporte un lot optionnel : le sud de la Digue du large.  Selon Jean-Marc Forneri, l'établissement pourra empocher une redevance sur trois segments : "un droit d'entrée, un loyer fixe et un loyer variable". Un revenu "qui sera consacré aux améliorations de l'outil portuaire", assure-t-il.
La reconversion du J1 (bâtiment qui abrite l'Institut de formation du GPMM mai aussi l'IMTM) va impliquer un changement dans l'activité maritime : le transfert à l'horizon 2020-2021 vers le cap Janet des activités voyageurs à l'international.
L'appel à projet du J1, selon Jean-Claude Gaudin, le sénateur-maire de Marseille, "reflète la confiance mutuelle entre la ville et le port".
Quant aux Terrasses du port, elles vont faire l'objet d'un nouvel appel à projets. Mais il ne va pas porter sur l'extension de leur activité commerciale.

Vincent Calabrèse

Jeudi 29 Juin 2017



Lu 539 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse