L'engagement citoyen de CMA CGM


Alors que le groupe CMA CGM vient de signer un accord avec Brittany Ferries et d'annoncer le gel des taux de fret spot, son PDG, Rodolphe Saadé a brossé aux 16e Assises de l'économie de la mer un portrait de la conjoncture et du rôle d'une profession qui "se doit d'avoir la fibre patriotique".


© CMA CGM
© CMA CGM
L'intervention de Rodolphe Saadé, le dirigeant de la compagnie marseillaise CMA CGM, a fait partie des temps forts qui ont marqué les Assises de l'économie de la mer qui se sont déroulées les 14 et 15 septembre à Nice. Lors d'une conférence intitulée "Quel commerce mondial demain ?", il a voulu montrer l'image d'un armateur exemplaire.

Commentant sa décision de geler la hausse des tarifs spots sur l'ensemble des services jusqu'au mois de février 2022, il a expliqué à cet égard que, depuis quelques mois," la consommation partant à plein régime" dans un contexte de pénurie de navires, les taux n'ont cessé de progresser. Et d'illustrer son propos par le prix d'un conteneur de 40 pieds qui a atteint le niveau de 12.000 dollars entre Shanghai et Le Havre.

"Les arbres ne montent pas au ciel"

"Les arbres ne montent pas au ciel", a lancé le PDG de CMA CGM. Par cette initiative, le groupe, selon lui, "ne vise pas les remerciements de la part de la clientèle". Il assure que les marchandises doivent coûter moins cher aux consommateurs. Soulignant son attachement au pavillon français, il s'est dit convaincu que "toute entreprise se doit d'avoir la fibre patriotique". Selon lui, "renforcer la filière" constitue également une mission pour une entreprise.

Rodolphe Saadé  © AEM
Rodolphe Saadé © AEM
Interrogé sur la difficulté de recruter des officiers français, Rodolphe Saadé s'est déclaré plus optimiste que son confrère Philippe Louis-Dreyfus, le président du conseil de surveillance Louis Dreyfus Armateurs. Il a déclaré : "Le Fontenoy du maritime répond à cette question. Je pense que la démarche est bonne. C'est une bonne initiative mais il reste beaucoup à faire".
Commentant l'accord signé avec son confrère breton Brittany Ferries, il a lancé : "On est présent dans un secteur pour gagner de l'argent mais pourquoi ne pas imaginer une solidarité entre armateurs".

L'e-méthane pas à l'ordre du jour

Réaffirmant que le groupe occupe bien le troisième rang mondial en termes de capacité devant le chinois Cosco, il a expliqué que "la crise a montré qu'une compagnie maritime suffisamment puissante peut répondre aux besoins du pays".

Au chapitre de la transition énergétique, dossier pour lequel il a toujours manifesté beaucoup d'intérêt, le PDG de CMA CGM a rappelé : "On travaille sur les bioénergies". Attendant beaucoup des carburants qui permettront d'exploiter des navires à zéro émission, il a toutefois mis en garde au sujet du méthane de synthèse : "Aujourd'hui, trouver du e-méthane sur le marché est impossible car ce carburant n'existe pas". Après avoir indiqué que le groupe avait acheté 25.000 tonnes de bioGNL, l'armateur a reconnu que cette quantité est largement insuffisante.

Quant aux tournures que prend le marché mondial dans cette période post-crise, Rodolphe Saadé a affirmé à son tour sa conviction selon laquelle les échanges avec l'Asie restent à l'ordre du jour mais que l'Europe "va toutefois chercher à s'approvisionner plus près".
Il a enfin estimé que le secteur devrait continuer à se tourner vers le numérique. Si des efforts ne sont pas fournis vers l'intelligence artificielle, l'internet des objets, (IOT), le risque est d'accuser rapidement du retard, a-t-il souligné.

Vincent Calabrèse

Jeudi 16 Septembre 2021



Lu 2006 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 20 Octobre 2021 - 16:47 Port-la-Nouvelle au milieu du gué


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide




































 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal