L'incertitude du Brexit a peu nui à Brittany Ferries


Brittany Ferries a amélioré ses performances en 2017-2018 malgré l'incertitude liée au Brexit. La compagnie, qui attend trois navires neufs, espère que la confiance de ses clients britanniques ne sera pas rompue.


Brittany Ferries s'est félicitée vendredi 8 mars d'avoir engrangé un bénéfice de 8 millions d'euros en 2018 © Brittany Ferries
Brittany Ferries s'est félicitée vendredi 8 mars d'avoir engrangé un bénéfice de 8 millions d'euros en 2018 © Brittany Ferries
Dans un contexte de grande confusion autour de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, Brittany Ferries a réalisé un bon exercice, d'après les chiffres consolidés qui viennent d'être annoncés par la compagnie.
Du 1er novembre 2017 au 31 octobre 2018, l'armateur spécialisé dans les liaisons transmanche a dégagé un résultat de 8 millions d'euros, en hausse de plus de 20 % comparé à l'exercice précédent. Pourtant, son chiffre d'affaires n'a progressé que de 2,5 %, pour atteindre 444,2 millions d'euros. "Nous avons réalisé des bénéfices en 2018 grâce à la combinaison d'une gestion rigoureuse, de changements structurels au sein de l'entreprise et la mise en œuvre de nouvelles méthodes de travail, a commenté Christophe Mathieu, président du directoire de Brittany Ferries. Nous sommes très satisfaits de ces résultats dans une période particulièrement difficile liée à la chute de la livre sterling d'environ 15 % en deux ans et à un contexte incertain lié aux effets du Brexit, qui continue à freiner la demande de nos clients majoritairement britanniques".

Plus de passagers, moins de fret

Les revenus de l'armateur sont issus pour 62 % de l'activité passagers, pour 23 % du transport de marchandises et pour 14 % des ventes à bord des ferries.
Les deux activités de transport de Brittany Ferries ont connu des fortunes diverses. D'un côté, le nombre de passagers transportés a augmenté de 1,4 %, de 2,59 à 2,63 millions de voyageurs. La plus récente rotation entre Roscoff et Cork a connu une hausse de 13 % du nombre de ses passagers, la meilleure progression devant les liaisons Grande-Bretagne-Espagne (+ 7 %, 358.300 passagers).
Quant aux traversées de la Manche, elles ont stagné à 2,172 millions de passagers (+ 0,1 %) et Cherbourg-Poole (+ 5,1 %, 211.500 passagers). L'activité de la ligne Caen-Portsmouth, la plus fréquentée, a augmenté de 0,8 % (929.930 passagers). Celle de la liaison la plus courte, Cherbourg-Poole, a gagné 5,1 % (211.500 voyageurs) et celle de la moins empruntée, Cherbourg-Portsmouth, a perdu 7,1 % de trafic (166.900 passagers).

"Que les marchandises puissent continuer à circuler librement"


De son côté, le fret a subi une baisse de 2,9 %, soit 205.401 véhicules ayant effectué une traversée à bord des navires de la compagnie française. Le trafic transmanche a diminué de 4,2 %, avec 164.421 remorques transportées. Le nombre d'unités a plus que doublé sur la jeune ligne Roscoff-Cork (1.059 véhicules) et a augmenté de 1,6 % entre Royaume-Uni et Espagne.
La compagnie dit rester optimiste pour la nouvelle ligne reliant directement l'Espagne au Sud de l'Irlande. Elle attend les décisions qui accompagneront le Brexit, qui "pourraient s'avérer une bonne alternative pour les transporteurs de la péninsule Ibérique".

Investissements engagés

L'armement rappelle les investissements réalisés malgré l'incertitude. "Nous nous préparons maintenant pour les années à venir. Nous avons entrepris le renouvellement de notre flotte qui se traduit par un investissement dans la construction de trois nouveaux navires et avons pris un engagement clair envers les régions que nous desservons", a rappelé Jean-Marc Roué, président du Conseil de surveillance de Brittany Ferries.
L'arrivée du "Honfleur", premier navire propulsé au GNL de la compagnie, sur la ligne Caen-Portsmouth annoncée pour le second semestre de cette année sera suivie de la mise en service de deux ferries affrétés sur les lignes espagnoles. Ces deux unités doivent sortir du chantier naval chinois Avic International Weihai à partir de 2021.
Le patron de la compagnie exhorte les pouvoirs publics à lever rapidement les doutes entourant la sortie des Britanniques de l'UE. "Toutes les dispositions doivent être prises, dès à présent, pour garantir la mise en place de structures adaptées dans nos ports de Bretagne et de Normandie après le Brexit, afin que les marchandises puissent continuer à circuler librement et que nos passagers retrouvent la confiance suffisante pour voyager cet été et au-delà".
Pour le premier employeur de marins français, la proportion de 85 % de britanniques parmi ses passagers "met en évidence la nécessité pour la France de rester accessible et attractive pour ses voisins d'Outre-Manche".

Franck André

Mercredi 13 Mars 2019



Lu 905 fois



Dans la même rubrique :
< >

Lundi 24 Juin 2019 - 16:09 Le port de Sète attend sa gare maritime


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide























Petites annonces



Les partenaires de l'Antenne



 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy