L'opération avec Armas Trasmediterránea conforte Grimaldi au sein du trio de tête européen


La pandémie n'ayant pas permis à Naviera Armas Trasmediterránea d'améliorer sa santé financière, elle a donné à l'italien Grimaldi l'opportunité d'en prendre le contrôle. Occasion pour lui de renforcer sa position au sein du trio de tête paneuropéen.


© Armas Trasmediterranea
© Armas Trasmediterranea
Chaque période de crise s'illustre par de nouvelles opérations de fusion dans les secteurs les plus affectés. Le protocole d'accord signé récemment entre le groupe napolitain Grimaldi et l'espagnol Armas Trasmediterránea fait dire à Paul Tourret, le directeur de l'Isemar, que "si les phénomènes de consolidation arrivent toujours par surprise, les périodes de crise restent systématiquement l'occasion pour les plus gros opérateurs d’attraper ceux dont la santé financière est plus fragile". Selon l'expert, la crise a obligé le groupe familial des Canaries qui contrôle Armas à trouver une dernière solution pour Trasmediterránea. L'opération sur le fil du rasoir permet à Grimaldi de s'offrir cinq ro-pax et les droits d'exploitation sur les Baléares. Elle tourne ainsi la page sur la compagnie espagnole, même si celle-ci en conserve sa marque commerciale d'origine.

L'acquisition de ces navires donnera au napolitain la possibilité d'optimiser la flotte qu'il opère en Méditerranée. En menant cette opération, Grimaldi renforce ainsi sa position au sein du cercle étroit des opérateurs paneuropéens aux côtés des scandinaves Stena Line et DFDS, estime Paul Tourret. Pour rappel, le danois avait pris de l'envergure et s'était offert des parts de marché lors de l'absorption du turc UN-Roro en 2018.

Trois leaders et trois acteurs "super régionaux"

En marge de ce trio de dimension continentale, le marché du ferry et du ro-ro reste composé d'acteurs dits "super régionaux" tels que l'estonien Tallink en mer Baltique, l'italien GNV en Méditerranée et le français Brittany Ferries sur l'Atlantique. À propos de l’armement breton, il souligne qu'il avait d’ailleurs mis la main sur le Condor de Guernesey pour la desserte des îles anglo-normandes en 2020.

Pour le groupe Grimaldi, déjà fortement implanté en Méditerranée occidentale, en Grèce et en mer Baltique, la nouvelle transaction permet de "consolider ses positions au sein du cercle étroit des opérateurs paneuropéens" aux côtés des deux scandinaves Stena Line et DFDS. Avec le rachat du turc UN-Roro, le danois DFDS avait d'ailleurs pris du galon en 2018.

L'enjeu d'une bonne saison touristique

Quant aux autres opérateurs évoluant sur des marchés tels que la Corse, la Sardaigne, l'Irlande et la Norvège, ils peuvent chercher à s’étendre à l'image de Corsica Ferries en Espagne. D'autres aussi peuvent finir éventuellement par être engloutis par leurs concurrents, analyse le directeur de l'Isemar. Les acteurs les plus tournés vers le passager sont ceux qui souffrent le plus de la crise sanitaire. Ils rêvent aujourd'hui d'une saison touristique de bon niveau leur permettant de renouer avec les résultats d'avant crise.

En parallèle, on ne voit plus poindre de nouvelles fusions dans le transport conteneurisé depuis quelque temps. Les opérateurs du secteur ont dégagé de si bons résultats ces derniers mois que leurs finances sont redevenues saines. Le moment n'est donc pas opportun pour une compagnie d'être cédée à un groupe concurrent. Seule autre opération menée en ce mois de d'avril, la cession de Geest Line à Seatrade.

Vincent Calabrèse

Mercredi 21 Avril 2021



Lu 996 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide

























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal