La Cour des comptes devance la future réforme de la sécurité des navires et des équipages


Dans son rapport 2020, la Cour des comptes consacre un chapitre aux contrôles des navires et des équipages. Ses conclusions encouragent leur réorganisation dans le cadre de la réforme "Affaires maritimes 2022".


Des "insuffisances" sont relevées sur les flottes sous pavillon français © Affaires maritimes
Des "insuffisances" sont relevées sur les flottes sous pavillon français © Affaires maritimes
Après un premier examen en 2012, la Cour des comptes, dans son nouveau rapport, revient sur le contrôle de la sécurité des navires et de leurs équipages par les services de l’État. "Ce contrôle concerne la conception, la construction et l’exploitation des navires dans des conditions satisfaisantes de navigabilité et de préservation de l’environnement, ainsi que les conditions de travail des marins. Il porte sur 14.000 navires immatriculés à l’un des six registres du pavillon français dont près de 9.000 bateaux de pêche, et sur les 6.000 navires étrangers par an qui font escale dans les ports français", souligne son rapport.
Si des progrès "sensibles" sont constatés dans le contrôle des navires étrangers, des "insuffisances" sont relevées sur les flottes sous pavillon français. Le rapport pointe "l’inadaptation persistante des services aux besoins de contrôle", des règles environnementales et sociales en particulier. "Les inspecteurs n’y ont pas été suffisamment formés". La répartition des contrôles entre les centres de sécurité des navires et les directions départementales des territoires et de la mer pour les équipages est critiquée tout comme le manque d’homogénéité des systèmes d’information utilisés par les corps de contrôle.

D’un contrôle à priori à un contrôle à posteriori

Pour la Cour des comptes, ces constats sont à intégrer dans la réforme "Affaires maritimes 2022, menée par la Direction des Affaires Maritimes actuellement. Cette réforme vise à recentrer les actions de l’État en délégant certaines de ses missions dont de contrôles en amont. Les sociétés de classification privées seront ainsi chargées des visites en vue de la délivrance des titres et certificats réglementaires pour les  navires de grande taille. Est également prévue la suppression de la durée de validité des titres et certificats de sécurité pour les "petits navires selon le principe d’une responsabilité accrue de leurs armateurs". Des dispositifs, listés par la Cour, restent à préciser pour leur mise en œuvre dont "les modalités et instruments de contrôle des sociétés de classification ainsi que pour les petits navires, le régime de sanctions en cas de non-respect des règles" et, de façon plus générale, l’organisation des contrôles réalisés à posteriori à terme au sein de l’État.

Érick Demangeon

Mardi 21 Avril 2020



Lu 853 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide



























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Riccobono - 115, chemin des Valettes - 83490 Le Muy