La Fnam demande une poursuite des aides publiques


Le transport aérien français a demandé à l'État une poursuite des aides et un étalement des échéances pour continuer à affronter une "descente aux enfers" qui s'éternise.


© Kuehne+Nagel
© Kuehne+Nagel
L'aérien "est aujourd'hui l'un des rares secteurs [...] qui n'a pas réellement démarré" après la crise, a constaté le président de la Fédération nationale de l'aviation et de ses métiers (Fnam), Alain Battisti.

Le secteur a retrouvé en août 57 % de son niveau de passagers du même mois de 2019, avant la pandémie, mais ce ratio est retombé à moins de 52 % en septembre, a remarqué Alain Battisti. Depuis le début de l'année, "on est globalement à 35 % seulement de ce qu'on faisait en 2019", a-t-il développé, évoquant une "descente aux enfers" et une grande incertitude à court terme pour une activité vulnérable à de possibles nouvelles vagues, et qui doit aussi affronter la hausse des cours du pétrole.

"Nous demandons la poursuite des dispositifs d'aide", dans le contexte de la fin du "quoi qu'il en coûte" annoncé par le gouvernement, a résumé Pascal de Izaguirre, PDG de Corsair International.

La Fnam, qui revendique 370 entreprises adhérentes représentant 100.000 emplois, souhaite notamment une "prolongation du dispositif d'activité partielle" et un relèvement du plafond pour la prise en charge des coûts fixes, à 50 millions d'euros contre 10 millions actuellement, ce dernier montant étant "insuffisant" dans le cas des compagnies, a fait valoir Pascal de Izaguirre.

Hausses "excessives"

Le secteur voudrait aussi être éligible à un futur dispositif destiné à aider les entreprises qui ont subi une fermeture administrative. Les compagnies aériennes ont été "exposées à une limitation étatique de l'activité, qui est une quasi-fermeture", a argumenté le dirigeant.

Il a également plaidé pour un "rééchelonnement" du remboursement des aides, en particulier les prêts garantis par l'État (PGE) mais aussi des cotisations sociales, à 2023 ou 2024, car "il faut que l'on reconstitue notre trésorerie. Nous en sommes loin après avoir été saignés à blanc".

Enfin, la Fnam a protesté contre les hausses "excessives" de taxes d'aéroport ou de redevances de navigation aérienne qui se profilent pour 2022, "insupportables économiquement pour nous", selon Pascal de Izaguirre.

L'État "a beaucoup œuvré" pour aider le secteur aérien à survivre, ce serait "dommage de le sacrifier par une politique peut-être trop peu ambitieuse alors même que le besoin demeure", a souligné Alain Battisti.

AFP

Mardi 26 Octobre 2021



Lu 589 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 19 Novembre 2021 - 16:56 À Dubaï, Airbus l’emporte sur Boeing

Vendredi 19 Novembre 2021 - 16:49 Le secteur aéronautique veut attirer les jeunes


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide




































 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal