La France ne comptera plus que neuf raffineries


Avec la fermeture de l'usine Petroplus à Petit-Couronne, en Seine-Maritime, la France ne comptera plus que neuf raffineries en métropole, dont huit en activité, contre douze il y a quatre ans et plus de vingt avant les grands chocs pétroliers des années 70.


© Éric Houri
© Éric Houri
Avec la fermeture de Petroplus, la France ne comptera plus que neuf raffineries. Il s'agira en effet de la troisième fermeture d'une raffinerie en France après celle de Total à Dunkerque en 2010 et de Petroplus à Reichstett, dans le Bas-Rhin, en 2011. Une quatrième pourrait suivre avec le site de l'américain LyondellBasell sur l'étang de Berre, dans les Bouches-du-Rhône, actuellement "sous cocon" et également menacé d'un arrêt définitif. "On a vraiment beaucoup donné en termes de restructuration. La France a été particulièrement touchée", constate Jean-Louis Schilansky, président de l'Union française des industries pétrolières (Ufip).

"Petit-Couronne était la plus ancienne raffinerie en activité"


Ouverte en 1929 par Shell, Petit-Couronne était la plus ancienne raffinerie en activité en France. Avec sa fermeture, la capacité de raffinage française tombera sous les 75 millions de tonnes par an, mais restera toujours largement au-dessus des besoins. Outre la baisse lente mais régulière de la consommation de carburants, liée à l'amélioration des moteurs de véhicules et à la morosité économique en Europe, le raffinage en France souffre de la domination écrasante du gasoil, qui représente plus de 80 % de la consommation. Or, un baril de pétrole brut contient une quantité limitée d'essence et de gasoil, ce qui fait que le surplus d'essence doit être exporté tandis que la moitié du gasoil consommé dans le pays est désormais importé.

10.000 emplois dans le secteur

L'industrie du raffinage souffre de marges très basses - cela a été particulièrement vrai en 2009 et 2011 - et la brève amélioration observée en 2012 commence désormais à se tasser, selon les dernières estimations de Total. Le secteur, qui revendique environ 10.000 emplois directs et indirects, est largement dominé par Total, premier raffineur de France et d'Europe, qui compte cinq sites dans l'Hexagone : Gonfreville-l'Orcher (Seine-Maritime), Donges (Loire-Atlantique), Châteauneuf-les-Martigues (Bouches-du-Rhône), Feyzin (Rhône) et Grandpuits (Seine-et-Marne). Il a conservé une activité à Dunkerque qui ne relève plus du raffinage.
Les autres sites en activité sont ceux d'ExxonMobil à Notre-Dame-de-Gravenchon (Seine-Maritime) et à Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône) et celui du britannique Ineos à Martigues (Bouches-du-Rhône). Enfin, une petite raffinerie de la société Sara fonctionne à Fort-de-France, en Martinique. Cette vague de fermetures en suit une première, avec la disparition d'une dizaine de sites dans les années 80 après les deux chocs pétroliers de 1973 et 1979.

AFP

Mercredi 17 Avril 2013



Lu 187 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy