La France veut initier une filière biocarburants aériens



Le gouvernement vise 50 % de biocarburants ans l'aérien en 2050 © Airbus
Le gouvernement vise 50 % de biocarburants ans l'aérien en 2050 © Airbus
La ministre de la Transition écologique Élisabeth Borne et le secrétaire d'État aux Transports Jean-Baptiste Djebbari ont lancé un appel à manifestation d'intérêt pour promouvoir la production de biocarburants durables pour l'aviation.
Cet appel du lundi 28 janvier depuis le siège d'Airbus à Toulouse fait suite à la signature en 2017 par l'État d'un engagement pour la croissance verte (ECV) avec cinq grands groupes industriels français – Airbus, Air France, Safran, Total et Suez – visant à étudier la faisabilité économique et opérationnelle d'une filière de biocarburants aéronautiques durables.
"Il y a urgence à agir (...) et à accélérer la transition écologique de l'aérien", a affirmé Élisabeth Borne à l'issue d'une rencontre avec les dirigeants de ces groupes, rappelant que l'aviation représente aujourd'hui 2 % des émissions de CO2 à l'échelle mondiale. "C'est un secteur qui se développe. Dans vingt ans, le trafic aérien pourrait avoir doublé et évidemment il n'est pas question que les émissions des gaz à effet de serre augmentent", a-t-elle ajouté.
La "feuille de route énergétique" qui donne un cadre à l'action de l'État, "fixe un seuil d'incorporation de 2 % de biocarburant à l'horizon 2025, de 5 % en 2030 et tend au 50 % en 2050" dans le transport aérien, a précisé Jean-Baptiste Djebbari.

"Révolution environnementale"

Parmi les pistes envisagées : l'utilisation des huiles usagées, des déchets végétaux et agricoles, ou encore de carburants à base d'algues. "Notre ambition c'est que ces biocarburants soient véritablement durables, sur l'ensemble de leur cycle de vie. Ils ne doivent en aucun cas entraîner directement ou indirectement de la déforestation ou entrer en concurrence avec les usages agricoles", a assuré Élisabeth Borne.
Pour le secrétaire d'État aux Transports, "la filière française est taillée pour réaliser sa révolution environnementale". Un cadre de "soutien durable" aux acteurs privés du secteur sera défini une fois que ceux qui répondront à l'appel à manifestation d'intérêt (AMI) auront fait leurs propositions, d'ici au 30 juin, a assuré la ministre.
Jean-Baptiste Djebbari a souligné l'enjeu pour le secteur, alors que "depuis quelques mois, l'aviation a vu se ternir son image, assez brutalement, au gré des débats environnementaux et sociétaux". "Nos concitoyens attendent des actes. Certains se posent même la question de ne plus prendre l'avion, et nous devons collectivement entendre cette remise en cause, l'entendre pour y répondre", a aussi relevé Élisabeth Borne.
Airbus, Air France, Safran, Suez et Total se sont "félicité" du lancement de l'AMI, "première étape fondamentale pour accompagner l'émergence de filières de production en France", alors que la "mise en place d’une filière économiquement viable et pérenne est indispensable à l'accélération de l'utilisation des biocarburants durables dans l’aviation".
Cette procédure "va permettre d’identifier les projets d’investissement dans des unités de production de biocarburants durables (...) mais aussi des mesures d’accompagnement et d'incitations permettant de favoriser ces investissements", ont-ils relevé.

AFP

Mardi 28 Janvier 2020



Lu 458 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 4 Février 2020 - 11:07 Ecoslops continue de construire son réseau


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide























Petites annonces






 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Riccobono - 115, chemin des Valettes - 83490 Le Muy