La Haye doit se prononcer sur le conflit frontalier Bolivie-Chili



La Cour de justice internationale (CIJ) de La Haye doit se prononcer jeudi 24 septembre sur sa compétence dans un conflit territorial concernant un accès à la mer que la Bolivie réclame au Chili depuis le XIXe siècle. La CIJ peut soit se déclarer incompétente, comme le demande la partie chilienne, ce qui mettrait un terme à la procédure enclenchée en 2013 par la Bolivie, soit contraindre le Chili à négocier "de bonne foi", voire reporter sa décision. "La demande bolivienne, en cherchant à contraindre le Chili à lui accorder un accès souverain à la mer, revient en réalité à modifier les limites figurant dans le Traité de 1904. C'est-à-dire que la Bolivie prétend que le Chili lui transfère des territoires souverains, ce que nous refusons", indique le Chili dans ses arguments. Mais la Bolivie fait valoir qu'au cours des dernières décennies, il y a déjà eu des négociations autour de cet accès à l'océan Pacifique. "La Bolivie considère que, en vertu de ces compromis passés, le Chili a l'obligation de reprendre les négociations pour trouver une formule qui accorde à la Bolivie une sortie libre et souveraine sur l'océan Pacifique", a expliqué Karen Logaric, professeur de droit international à l'université San Andrés de La Paz. La Bolivie, pays andin et amazonien, l'un des plus pauvres d'Amérique du Sud, est enclavée depuis plus de 130 ans, après avoir perdu 120.000 km2 de son territoire, dont une bande de 400 km de littoral, à l'issue de la Guerre du Pacifique (1879-1883) perdue, avec le Pérou, contre le Chili.
"Nous sommes sereins", a affirmé mercredi 23 septembre la présidente du Chili, Michelle Bachelet. "Ce qui est clair, c'est que quel que soit le scénario jeudi 24 septembre, cela ne signifie pas une cession territoriale par le Chili", a-t-elle poursuivi. "Si cette première demande ne se passe pas bien, qu'ils n'imaginent pas que nous n'avons pas d'autres plans que cette bataille légale devant la communauté internationale", a récemment averti le président bolivien, Evo Morales. Si la Cour se déclarait compétente, aucune décision ne serait toutefois rendue avant plusieurs années. Le débat porte sur le fait que la CIJ ne peut se pencher que sur des conflits postérieurs à sa création, en 1948. Mais la Bolivie affirme que le cas est plus récent, car il a donné lieu à des discussions entre les deux pays depuis cette date.

AFP

Jeudi 24 Septembre 2015



Lu 380 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy