La Métropole de Nice vend ses parts dans l’aéroport


Après avoir dénoncé la privatisation de l’aéroport, Christian Estrosi, président de la Métropole Nice-Côte d’Azur, cède 4 des 5 % détenus par la collectivité dans le capital de l’aéroport à la Banque des territoires.


Le tramway de Nice à l'aéroport cofinancé par la Banque des territoires désormais actionnaire de l'aéroport © Nice-Côte d’Azur
Le tramway de Nice à l'aéroport cofinancé par la Banque des territoires désormais actionnaire de l'aéroport © Nice-Côte d’Azur
Annoncé fin 2018, le conseil de la Métropole Nice-Côte d’Azur a validé le 12 juillet la cession de 4 des 5 % détenus dans la société qui gère l’aéroport, soit 5.920 actions pour 81 millions d'euros à la Banque des territoires (groupe Caisse des dépôts & consignations). "L’aéroport doit être au service du territoire. Il nous fallait un investisseur qui partage nos questions stratégiques. Et nous avons fait le choix de la Banque des territoires".
La Métropole conserve 1 % du capital, pour continuer à siéger au conseil de surveillance de la société aéroportuaire et suivre les prises de décisions stratégiques. Le département des Alpes-Maritimes, qui en possédait également 5 %, a effectué la même opération il y a deux ans, soit 4 % pour une somme équivalente.

"La Métropole s’était pourtant fermement opposée en 2015 à la privatisation"


Le capital de la Société des aéroports de la Côte d’Azur, qui outre Nice (premier aéroport de province avec 14 millions de passagers attendus en 2019) gère également les aéroports d’affaires de Cannes-Mandelieu et de la Mole-Saint-Tropez, se répartit désormais entre le consortium Azzurra Aeroporti, qui réunit Atlantia, EDF Invest et la Principauté monégasque pour 64 %, la Chambre de commerce de Nice (25 %), la région Paca (5 %), la Banque des territoires (4 %), le département des Alpes-Maritimes (1 %) et la Métropole (1 %).

Une cession à 81 millions d'euros

La Métropole de Nice, par la voix de Christian Estrosi (LR), s’était pourtant fermement opposée en 2015 à la privatisation de l'aéroport décidée par la loi Macron. La cession pour 81 millions d'euros permettra à la Métropole de se désendetter et de relancer sa politique d’investissement, soit 140 millions d'euros de dépenses d’équipement avec de nouveaux projets.
La Banque des territoires a déjà accompagné financièrement la Métropole dans la réalisation de la ligne 2 du tramway qui, depuis quelques jours, relie directement le centre de Nice aux deux terminaux d’un aéroport. Celui-ci connaît un fort accroissement de ses lignes internationales, avec depuis mai une seconde compagnie sur Nice-New York, l’arrivée de Kuwait Airways. Et il attend le 2 août la liaison régulière vers Pékin assurée par Air China avec trois rotations hebdomadaires, en A330-200.
C’est donc également un bon placement pour la Banque des territoires sachant que les 5 % détenus par la Métropole rapportaient en dividende 4 millions d'euros par an. En fin d’année, sera mise en service, grâce au financement de la Banque des territoires, la dernière section souterraine de la ligne 2 entre le cœur de Nice et le port, et la ligne 3 entre l’aéroport et l’Allianz Riviera, le grand stade de Nice. De quoi conforter la desserte de la plateforme.

Michel BOVAS

Mardi 16 Juillet 2019



Lu 639 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Riccobono - 115, chemin des Valettes - 83490 Le Muy