La Roumanie reprend la privatisation du fret ferroviaire


Le ministère roumain des Transports a relancé jeudi 16 mai la privatisation de la compagnie nationale de fret ferroviaire CFR Marfa promise au FMI, au lendemain de l'échec d'une première tentative.


© CFR Marfa
© CFR Marfa
La Roumanie reprend la privatisation du fret ferroviaire, promise au Fonds monétaire international (FMI). Selon le ministère roumain des Transports, les compagnies intéressées par la privatisation de CFR Marfa peuvent déposer leurs lettres d'intention jusqu'au 23 mai. Le ministère a maintenu le prix de départ fixé lors de la précédente procédure, soit 180 millions d'euros. Il a allégé en revanche certaines conditions imposées aux candidats, qui seront admis aux enchères si leur chiffre d'affaires sur les trois dernières années a été supérieur à 20 millions d'euros et non plus à 100 millions d'euros comme exigé auparavant.

"Les compagnies intéressées ont jusqu'au 23 mai"


La privatisation de CFR Marfa fait partie des engagements de Bucarest auprès du FMI et de l'Union européenne dans le cadre d'un accord conclu en 2011. "En cas d'échec, l'accord avec le FMI expirera", ce qui bloquera l'accès de Bucarest à la dernière tranche de la ligne de crédit, avait souligné un de ses représentants, Erik de Vrijer, en visite à Bucarest au début de l'année. Après de nombreux retards sur le calendrier prévu, Bucarest avait obtenu un délai supplémentaire de trois mois, jusqu'à fin juin, pour respecter ses promesses.

Trois candidats

Trois candidats - OmniTrax, une compagnie de fret ferroviaire privée américaine, le Groupe ferroviaire roumain (GFR), premier opérateur privé de fret ferroviaire en Roumanie ainsi qu'un consortium formé par TFG (Transferoviar Grup) une société roumaine associée à un fonds d'investissement autrichien, Donau-Finanz and CO KG Austria - s'étaient montrés intéressés par la reprise de 51 % de CFR Marfa.
Mais le 15 mai, le ministère des Transports a annoncé qu'aucun de ces trois candidats ne s'était qualifié, expliquant que les documents déposés étaient "incomplets". "Nous avons pris note du fait que les investisseurs potentiels n'ont pas réussi à se qualifier pour l'appel d'offres pour la privatisation de CFR Marfa. Nous discutons avec les autorités sur la meilleure manière de continuer", a indiqué Tonny Lybek, le représentant du FMI pour la Roumanie et la Bulgarie.
CFR Marfa emploie environ 9.000 personnes et enregistre une dette cumulée de 1,5 milliard de lei (347 millions d'euros). En 2011, l'opérateur ferroviaire public a réalisé un chiffre d'affaires de 1,107 milliard de lei (251 millions d'euros) pour une perte nette de 93 millions de lei (21 millions d'euros). En Roumanie et en Bulgarie, deux anciennes dictatures communistes entrées dans l'UE en 2007, la privatisation des compagnies publiques de fret ferroviaire est annoncée depuis des années mais a été repoussée à plusieurs reprises.

AFP

Vendredi 17 Mai 2013



Lu 189 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy