La SNCF veut "que la grande vitesse reste populaire"


La SNCF, qui a mis en vente mercredi 15 mars les billets de trains pour cet été, y compris sur les nouvelles lignes TGV Paris-Bordeaux et Paris-Rennes, qui ouvrent le 2 juillet, veut que la grande vitesse "reste populaire", déclare la directrice générale de Voyages SNCF, Rachel Picard.


© SNCF
© SNCF
La moitié des horaires des trains de l'axe Atlantique va bouger le 2 juillet. Pourquoi ?

On a bâti avec l'ensemble des régions des horaires TER qui permettent depuis partout dans les régions d'avoir accès aux bénéfices de la grande vitesse, pour que les gens puissent le matin aller attraper un TER plus un TGV, et à l'inverse le soir un TGV puis un TER pour rentrer chez eux. Sur Paris-Bordeaux, le choix qu'on a fait, et c'est un choix qu'on a beaucoup travaillé avec les élus, c'est un train toutes les heures, un train toutes les 30 minutes en heures de pointe. Le premier train part à 5 h 23, le dernier train arrive à 0 h 08, on va chercher les gens très tôt le matin, on les ramène tard le soir. Pour faire voyager le plus grand nombre, on a aussi choisi de mettre beaucoup de places, sur Paris-Bordeaux on est à 35.000 places par jour, à titre de comparaison, l'aérien c'est 7.000 places. J'ai calculé que les retours entre 17 et 20 heures, c'est comme si on faisait décoller 36 A320.

Vous annoncez une hausse "modérée" des tarifs, comment ces nouveaux prix ont-ils été définis ?

On a deux éléments-clé à prendre en compte. Le premier c'est l'investissement sur les lignes, il est évidemment très important. Assurer cette expérience de voyage avec des gains de temps aussi importants ça a évidemment un coût. De l'autre côté, ma volonté depuis le début c'est que la grande vitesse reste un mode de transport populaire, donc accessible, avec un objectif, c'est de remplir nos trains, et donc de faire voyager nos clients plus souvent et le moins cher possible. Au global, sur l'ensemble de l'offre, le nombre de petits prix va vraiment augmenter. Dans notre stratégie d'aller chercher plus de voyageurs, on va pousser beaucoup les petits prix. Il nous faut attirer les clientèles plus contributives (ceux qui paient leur billet plus cher, les professionnels notamment, NDLR) et aussi faire beaucoup de volumes, c'est pour ça qu'on joue la carte de petits prix.

La guerre est déclaré à l'aérien ?

Mon objectif personnel sur Bordeaux, c'est d'aller prendre 100 % de la clientèle aérienne. C'est le parcours pour les clients business qu'on va vraiment travailler et améliorer par rapport à aujourd'hui, avec des salons grand voyageur qu'on a complètement refaits donc qui seront ouverts pour juillet, en particulier à Montparnasse et à Bordeaux, avec une appli TGV pro qui va permettre d'orienter les clients dans la gare, une file d'embarquement dédiée, un accompagnement, donc vraiment aux petits oignons. Les voyageurs aériens d'aujourd'hui seront bluffés par le service qu'ils auront demain dans TGV. Et puis tout ça sera évidemment toujours moins cher que l'aérien. Ce qui fait qu'on a quelques atouts pour gagner le match vis-à-vis de l'aérien sur Bordeaux.

Julie Chabanas

Mercredi 22 Mars 2017



Lu 383 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy