La SNCF veut vendre 49 % de Geodis, selon la CGT-Cheminots


La SNCF, qui souffre de la crise sanitaire, veut vendre "49 % de Geodis", sa filiale commission de transport et logistique, "sur deux ans", affirme la CGT-Cheminots, premier syndicat du groupe ferroviaire.


© Geodis
© Geodis
"L'entreprise cherche entre 3 et 5 milliards d'euros de cash pour faire face à la pandémie car l'État ne nous aide pas", tandis qu'il aide "les autres entreprises du secteur : celles du BTP qui travaillent sur le réseau" ferroviaire, proteste Laurent Brun, le secrétaire général de la CGT-Cheminots. "Résultat, le gouvernement oblige la SNCF à se cannibaliser", lance-t-il. Le groupe public ferroviaire "est en train de vendre Akiem et Ermewa" (respectivement filiales de location de locomotives et de wagons) et "demain, vendra probablement une grande partie de ses logements sociaux", "au moins les plus rentables", avant "dans un troisième temps une partie de Geodis", déclare-t-il le 12 novembre.

Rien pour les transporteurs

"Plus exactement, 49% des parts de Geodis vont être vendus sur deux ans", précise le syndicaliste. Et la crise sanitaire aura des conséquences sur les effectifs, prévient-il : en 2021, "on s'attend à une baisse de 1.300 emplois à SNCF Réseau" - du jamais-vu "depuis 5 ou 6 ans" dans cette structure, et "à au moins le triple" chez SNCF Voyageurs. Pour le responsable CGT, "les premières entreprises que l'État devrait aider, ce sont les siennes". Mais "il aide le privé", comme "l'aérien, l'automobile", et "laisse les acteurs publics se débrouiller", dénonce-t-il.

"Le gouvernement doit apporter une subvention d'au moins 4 milliards d'euros" à la SNCF, évalue le secrétaire général, alors que "la SNCF s'attend à 10 milliards d'euros de pertes commerciales en deux ans". Certes, l'exécutif a promis "4,7 milliards d'euros de financement mais cette aide passe par une recapitalisation qui sera effectuée annuellement pendant 4 ans", soit "un peu plus de 1,1 milliard par an qui iront à SNCF Réseau. Et donc, à la sous-traitance pour les travaux sur le réseau" ferroviaire, mais "pour le transporteur SNCF, rien n'est prévu", critique-t-il.
"Or la SNCF souffre de la décision de l'État de limiter les déplacements du fait de la crise sanitaire", ce qui "nous prive de ressources", souligne Laurent Brun. Compte tenu de "cette période de crise", il estime qu'"il faut repousser de plusieurs années l'ouverture à la concurrence", prévue par la dernière réforme ferroviaire. Quant à Jean-Pierre Farandou, depuis un an à la tête de la SNCF, si "son discours plaît" aux cheminots, "maintenant, il faut passer du discours aux actes. Ses 300 jours d'état de grâce sont terminés".

AFP

Vendredi 13 Novembre 2020



Lu 2423 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide

























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal