La Somalie rejette un accord sur le port de Berbera au Somaliland


Le Parlement somalien a déclaré "nul et non avenu" un accord tripartite signé au début du mois entre la République autoproclamée du Somaliland, l'Éthiopie et le groupe émirati DP World concernant le port de Berbera, qui a fait monter la tension entre Mogadiscio et le gouvernement somalilandais.


© DP World
© DP World
Le géant de l'industrie portuaire Dubai Ports World (DP World) est depuis 2016 concessionnaire du port de Berbera, stratégiquement situé sur le golfe d'Aden, au Somaliland, dans le Nord-Ouest de la Somalie. Le 1er mars, DP World et les gouvernements éthiopien et somalilandais ont signé un accord donnant à l'Éthiopie 19 % des parts du port. DP World en conserve 51 % et le Somaliland 30 %.
Cet accord a suscité la colère de Mogadiscio, qui considère toujours le Somaliland comme partie intégrante du territoire somalien et nourrit un antagonisme historique avec l’Éthiopie. Le Somaliland s'est déclaré indépendant du reste de la Somalie en 1991, mais n'est officiellement reconnu par aucun pays.
Lundi 12 mars, le Parlement somalien a déclaré l'accord anticonstitutionnel et donc "nul et non avenu". "Seul le gouvernement fédéral de Somalie peut s'engager dans des accords internationaux", a-t-il fait valoir dans une résolution. "Tous les ports et aéroports du pays sont propriété de la nation et (...) personne ne peut revendiquer de manière privée leur possession", a ajouté ce texte, adopté par 168 députés sur 170.
Cette résolution va jusqu'à interdire à DP World d'opérer où que ce soit en Somalie. "La compagnie DP World a intentionnellement violé la souveraineté de la Somalie, et elle est donc complètement interdite d'opérations en Somalie", indique le texte.

359 M EUR pour développer Berbera

Le groupe émirati gère actuellement aussi le port de Bossaso, dans la région semi-autonome du Puntland, dans le Nord-Est de la Somalie. DP World prévoit d'investir 442 millions de dollars (359 millions d'euros) pour développer le port de Berbera, stratégiquement situé à l'entrée de la mer Rouge. L’Éthiopie, qui n'a pas d'accès direct à la mer et dépend pour l'instant essentiellement du port de Djibouti pour son commerce, contribuera aussi à l'amélioration des infrastructures portuaires de Berbera.
Le ministre somalilandais des Affaires étrangères, Sacad Ali Shire, a défendu aussi bien l'accord signé en 2016 avec DP World que le nouvel arrangement trouvé avec l’Éthiopie. "L'accord était bilatéral, à l'origine entre DP World et le Somaliland, et l'un comme l'autre ont le droit de vendre leurs parts si l'autre partie l'accepte. C'est la base sur laquelle l’Éthiopie a été autorisée à nous rejoindre", a-t-il déclaré dimanche 11 mars.

"La compagnie DP World est complètement interdite d'opérations en Somalie"


Mais la décision du Parlement somalien risque d'aggraver les tensions. Avant même que ce texte ne soit voté, le président somalilandais, Muse Bihi Abdi, avait adopté une attitude de grande fermeté à l'égard de Mogadiscio. "Nous sommes prêts à défendre notre souveraineté face à cette invasion", avait-il déclaré la semaine passée, après que le gouvernement somalien eût réagi violemment à la signature de l'accord. "Le Somaliland a le droit de décider dans quels accords il s'engage, sans consulter qui que ce soit", avait-il argué.
DP World est aussi au cœur d'un différend avec Djibouti concernant le terminal de conteneurs de Doraleh, par lequel transite l'essentiel du trafic marchand vers l’Éthiopie. Le gouvernement djiboutien a annoncé fin février avoir résilié le contrat de concession attribué à DP World, au nom des "intérêts supérieurs de la nation". L'émirat de Dubaï a répliqué en accusant Djibouti d'avoir saisi "illégalement" le terminal.

AFP

Mercredi 14 Mars 2018



Lu 446 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy