La compétitivité du ferroviaire en danger, selon le patron de SNCF Réseau


Le PDG de SNCF Réseau, Patrick Jeantet, souligne l'impérieuse nécessité de réduire les coûts pour assainir les comptes de l'entreprise et permettre au secteur ferroviaire de défendre sa position par rapport à d'autres modes de transport.


Le gestionnaire d'infrastructures cumulait une dette de 46,6 milliards d'euros fin 2017 © SNCF Réseau
Le gestionnaire d'infrastructures cumulait une dette de 46,6 milliards d'euros fin 2017 © SNCF Réseau
SNCF Réseau est célèbre pour sa dette abyssale, de 46,6 milliards d'euros fin 2017, et qui ne cesse de s'accroître. Il manque au gestionnaire des voies ferrées françaises 1 milliard par an pour faire face aux dépenses, tandis qu'il doit acquitter 1,5 milliard de frais financiers.
Pour son PDG Patrick Jeantet, les grandes discussions en cours pour la redéfinition du modèle ferroviaire français, sur fond de mouvement social des cheminots, ne sont "pas seulement une question d'arbitrage entre la charge que l'État prend et la charge que l'entreprise prend. C'est aussi un problème de compétitivité du secteur ferroviaire".


Il faut selon lui casser d'urgence "l'inflation ferroviaire", la hausse des coûts du secteur, actuellement supérieure à 2 % par an. "Si l'on continue avec l'inflation, dans vingt ans, le ferroviaire aura un gros problème vis-à-vis des autres modes. Surtout si eux sont productifs. Surtout si certains d'entre eux deviennent plus vertueux écologiquement", dit-il, pointant la voiture électrique. "Il nous faut absolument produire moins cher, parce que c'est comme ça qu'on pourra rester compétitif par rapport aux autres modes", souligne Patrick Jeantet.
"Et en plus, évidemment, ça nous permettra d'avoir un modèle financier soutenable", ajoute le patron de SNCF Réseau. Et de préciser sa pensée : "Soutenable, ça veut dire, à terme, plus de recettes à travers plus de trains. Il faut qu'on bascule dans un système où il y a plus de trains sur nos lignes, et il faut basculer dans ce cercle vertueux si l'on veut véritablement régler nos problèmes financiers à long terme."

Maintenance préventive

Pour que SNCF réseau devienne plus efficace, il cite "trois leviers" qui s'ajoutent aux mesures de productivité devant s'appliquer à toute la SNCF : une meilleure organisation du travail, une optimisation des achats et un volet technologique.
Sur ce dernier point, il veut en particulier introduire une bonne dose de maintenance préventive des infrastructures grâce à des capteurs permettant d'alerter ses équipes juste à temps. Patrick Jeantet veut aussi accélérer la rénovation du réseau ferré, qui "a sur sa partie classique trente ans de retard accumulé par du sous-investissement drastique".
"J'ai demandé des investissements supplémentaires", note-t-il, alors que budget alloué à cette rénovation atteint cette année 2,7 milliards d'euros.
"Pour l'instant, ce que le gouvernement nous avait promis, c'était de monter à 3 milliards en 2020, mais on s'aperçoit que si on veut vraiment rattraper le retard, en particulier sur la caténaire et la signalisation, il faut plus que ça", dit-il, évoquant "quelques centaines de millions" supplémentaires.
"Ça fait partie des discussions qu'on a avec le gouvernement, bien sûr", dit Patrick Jeantet, de même que la partie recettes : une nouvelle modulation des péages – dont la hausse annoncée devrait être plus modérée – et la part du bénéfice de SNCF Mobilités reversée sous formes de dividendes à Réseau.
Quant à la fameuse reprise d'une partie de la dette par l'État, Patrick Jeantet reste évasif : "Je ne peux pas vous dire aujourd'hui de combien il convient de réduire la dette. C'est au gouvernement de le dire".
"Ce qui est positif", ajoute-t-il, "c'est que le fait que SNCF Réseau devienne une société anonyme implique que la dette soit traitée", car "un taux d'endettement de 24 fois l'Ebitda (excédent brut d'exploitation, NDLR) n'est clairement pas un taux soutenable pour une société anonyme".

AFP

Lundi 30 Avril 2018



Lu 597 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy