La courbe du trafic amorce son inversion au port de Bayonne


Le trafic du port de Bayonne a fait preuve de stabilité en 2016, aidé par la variété de ses trafics dans un contexte économique toujours délicat.


© Syndicat du lamanage
© Syndicat du lamanage
Avec 2.334.299 tonnes, le trafic du port de Bayonne a augmenté en 2016, de 0,5 % comparé à l'année précédente. La direction y voit "le début de l’inversion de la courbe des trafics à la hausse" après un recul de 10,7 %.
Le port basque a subi la perte d'une partie de ses volumes de vracs solides, qui représentent près de la moitié de son total, compensée par certains trafics de niche. Ainsi, les quantités de granulats, quartz et ballast ont diminué, faisant baisser les "autres vracs solides" de 46,7 %, à 98.480 tonnes au lieu de presque 185.000 en 2015.
Parallèlement, les trafics de niche broyats de pneus et de coke de pétrole lancés en 2015 se sont développés en 2016. "Ils permettent de fixer l'activité, entretiennent la logistique et amortissent les aléas commerciaux des industriels historiques", estime la direction du port, qui apprécie le renforcement de la ligne régulière sur le Maroc, qui dessert aussi l'Algérie.
Les trafics de vracs solides classiques du port de Bayonne ont connu des fortunes diverses l'an dernier. Le maïs a bondi de 31 % (509.211 tonnes), bénéficiant d'une bonne année de production et d'un report de volume de 2015, et les billettes ont gagné 15 % (549.213 tonnes). À l'opposé, les engrais ont vu leur volume diminuer de 5 % (467.224 tonnes) et les ferrailles de 18 % (246.465 tonnes). "Les produits sidérurgiques se stabilisent après une année 2015 marquée par des arrêts de production imprévus sans toutefois atteindre les volumes prévisionnels annoncés", commente le port.

Les vracs liquides en hausse

Côté vracs liquides, les vracs pétroliers ont fortement augmenté avec, en particulier, le redémarrage des produits raffinés d'importation au second semestre (de 0 à 15.419 tonnes). Le brut a crû de 27 % (80.120 tonnes) et les dérivés de pétrole de 11 % (82.270 tonnes).
La CCI de Bayonne, qui exploite le port se dit optimiste devant les nouveaux projets portés par les industriels historiques qui y sont implantés.

Franck André

Mardi 31 Janvier 2017



Lu 521 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse