La filière portuaire et maritime appelée à s’unir face à la cyber-menace


Face à la cyber-menace, le Cluster maritime français (CMF) encourage le secteur à s’unir autour de la cyber-menace et à participer au financement de ses projets.


© IMT Atlantique
© IMT Atlantique
Selon le Secrétariat général de la mer, 83 % des entreprises du secteur portuaire et maritime s’estiment exposées à la cyber-menace contre 18 % il y a deux ans, et seules un tiers s’estiment capables d’assurer elles-mêmes leur cyber-sécurité. En 2020, plusieurs cyber-attaques ont démontré la vulnérabilité des systèmes d’information utilisés dans la filière. Rappelées lors d’un webinaire du Cluster maritime français (CMF) début décembre, ces intrusions informatiques ont touché à titre d'exemple des armements tels que MSC, CMA CGM et Carnival, les sociétés Med Europe Terminal à Marseille, DNV-GL et les systèmes satellitaires GNSS/AIS. Leurs conséquences se chiffrent en millions voire en dizaines de millions d’euros, se traduisent par des pertes de données, des services inopérants… Le secteur prend conscience de la menace et au 1er janvier 2021, la résolution MSC 428 (98) de l’Organisation maritime internationale (OMI) entrera en vigueur. Elle impose aux armements de mettre en œuvre un système de management de la cyber-sécurité. Le contrôle de cette obligation sera assuré par l’État du port lors d’inspections au titre du Code de la gestion de la sécurité (ISM).

Déploiement territorial

En France, cette prise de conscience s’est concrétisée lors du Comité interministériel de la mer de 2018 ("L’Antenne" 20/11) suivi par la création du Conseil de la cyber-sécurité du monde maritime (C2M2) en novembre 2019. Il rassemble des fédérations professionnelles maritimes et portuaires, des organismes publics tels que l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI), plusieurs directions générales ministérielles, et des industriels français spécialisés dans la cyber-sécurité, le maritime et la défense. Dans la foulée a été lancé un groupe de travail pour préfigurer le futur Centre national de coordination de la cyber-sécurité pour le maritime. Après avoir défini ses missions, un projet d’organisation territoriale est aujourd’hui finalisé autour de quatre pôles de compétence à Brest, Marseille, Le Havre et La Défense. Chacun étant chargé de concevoir et d’exploiter les outils du futur centre national ("L’Antenne" 20/11). Pour animer et déployer ce projet, l’association France Cyber Maritime a été créée à Brest le 17 novembre et est présidée par Frédéric Moncany de Saint-Aignan, président du CMF et co-président du Comité France Maritime.  

Trouver les financements

Le Centre national de coordination de la cyber-sécurité pour le maritime pourrait être opérationnel à 100 % d’ici fin 2022. Pour son financement, on fera appel à l’État, aux collectivités territoriales, à l’Europe et au secteur privé. Dès mi-2021, son système de pilotage (Computer Emergency Response Team – CERT) baptisé M-CERT devrait entrer en service puis monter progressivement en puissance jusqu’à fin 2022. Dans cette perspective, les missions de France Cyber Maritime seront notamment de fédérer les expertises et de trouver des financements publics et privés.
 


Érick Demangeon

Mardi 22 Décembre 2020



Lu 1733 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide

























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal