La flotte de porte-conteneurs désactivée va atteindre les 3 millions d'EVP


La crise du coronavirus a déjà occasionné un nouveau record en matière de porte-conteneurs sans emploi. Celui-ci devrait dépasser la barre des 3 millions d'EVP de capacité au cours du deuxième trimestre.


La crise a amené l'alliance 2M à suspendre son service Asie-Europe AE-2/Swan © DP World
La crise a amené l'alliance 2M à suspendre son service Asie-Europe AE-2/Swan © DP World
La crise du Covid-19 a contribué à faire baisser de manière tangible le nombre de navires en mer. En raison de la baisse de la demande découlant des mesures de confinement gouvernementales, la flotte des porte-conteneurs inemployés a déjà atteint son plus haut en volume début mars, mais là aussi le pic est à venir.

Les plus grands trades touchés

Selon Alphaliner, le record de 2,46 millions d'EVP de capacité cumulée en attente d'affectation atteint début mars devrait être porté à plus de 3 M EVP dans les prochaines semaines du fait des nombreuses annulations d'escales programmées par les opérateurs de lignes régulières. C'est bien plus que lors des deux précédentes flambées : la crise financière de 2008 (environ 1,5 M EVP) et la faillite de Hanjin en 2016 (quelque 1,6 M EVP).
Le consultant a ainsi comptabilisé 250 omissions de ports d'ores et déjà annoncées par les armateurs pour le début de la saison haute estivale, qui s'étend dans le shipping d'avril à octobre. Et pas des moindres : "Plusieurs services de grande capacité seront suspendus dans leur totalité au deuxième trimestre, le plus grand étant le AE-2/Swan de 2M", fait-il remarquer. Ce service conjoint de Maersk et MSC devait aligner douze porte-conteneurs de 23.000 EVP entre l'Asie et l'Europe du Nord.

Accalmie en mars

La surcapacité de la ligne régulière avait connu une accalmie en mars, alors que de nombreux pays d'Europe ont commencé à confiner leur population autour du 15 du mois. "La flotte inactive est tombée à 338 unités pour 2,12 M EVP le 30 mars, contre 2,46 M EVP le 2 mars", observe Alphaliner. Pour le consultant, cette réduction était pour l'essentiel le fait de la reprise du travail en Chine après les vacances prolongées du Nouvel An lunaire.
Cette fois, "aucun segment de marché ne sera épargné, prévient le cabinet de conseil, les réductions de capacité annoncées concernent presque toutes les routes principales", après avoir été localisées sur une minorité de trades en souffrance.

"Jusqu'à 30 % de la capacité totale sera retirée"


Cette fois, les "blank sailings" s'appliqueront aux liaisons transatlantiques et transpacifiques, mais aussi celles touchant l'Amérique du Sud, le Moyen-Orient, le sous-continent indien, l'Afrique et l'Océanie. Des allègements de service qui pourraient être valables pour deux à trois mois.
Alphaliner s'attend à ce que les plus gros navires qui n'auraient plus d'emploi soient reversés sur les services de moindre capacité mais que cela n'empêchera pas une mise au chômage massive des capacités.
Une partie de ces navires retirés ira grossir la flotte envoyée dans les chantiers navals pour procéder à l'installation de scrubbers, qui équivaut déjà à 1,02 million d'EVP. Une part importante devrait rester sur les bras de leurs armateurs, étant donné que "jusqu'à 30 % de la capacité totale sera retirée des routes les plus touchées" par la baisse des volumes, d'après le consultant.

Franck André

Jeudi 9 Avril 2020



Lu 1791 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Riccobono - 115, chemin des Valettes - 83490 Le Muy